Yan Chantrel en désaccord avec l’augmentation des frais de scolarité

« Le Québec a une vision purement comptable, et le grand perdant ne sera pas la France mais le Québec », a prédit Yan Chantrel , réagissant à l’annonce de l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants français.

Le Conseiller à l’AFE pour le Canada s’est dit en désaccord avec cette décision, et il continue de sensibiliser le Gouvernement français pour apporter des améliorations à l’entente de principe.

Il reconnaît qu’il y a déjà eu des avancées par rapport aux propositions de départ, « grâce à la visite du président Hollande » en novembre dernier, précise-t-il.

Il suggère d’attendre la rentrée 2016 pour mettre en œuvre cette décision, afin d’informer les étudiants qui envisageraient de venir étudier au Québec.

Laisser un commentaire