Wlady Siewierski : lutter pour l’intégration des Français au Québec

Par Yann Nopieyie

Présidée par Wlady Siewierski, la liste Rassemblement des Français progressistes de l’Est du Québec veut défendre les intérêts de la communauté française locale, notamment dans leurs démarches pour s’installer et s’intégrer dans la province. Le groupe compte également devenir une force d’expertise et de conseil pour les autorités françaises.

Porté par son envie de s’intégrer à la société québécoise, Wlady Siewierski, originaire des Alpes, s’est expatrié au Québec il y a presque six ans avec sa femme et son fils. Malgré tout, la République française conserve une place immense dans son cœur pour son modèle démocratique et ses valeurs. C’est pourquoi il a décidé de se présenter à la tête de cette liste pour défendre ces valeurs outre-Atlantique.

L’immigration au coeur du projet de Wlady Siewierski

L’immigration des Français au Québec est un des enjeux qui a le plus retenu son attention : la pandémie mondiale liée à la COVID-19 a engendré une grande précarité pour certains citoyens Français présents sur le territoire québécois, en premier lieu pour ceux qui n’ont pas obtenu leur résidence permanente en raison des délais de traitement, beaucoup plus longs qu’à l’accoutumée.

« Je pense que cette précarité est l’un des nouveaux enjeux auxquels notre communauté doit faire face et exige des conseillers des Français de l’étranger une grande réactivité et une bonne connaissance des aides d’urgences mises en place, à la fois par le Canada et par la France », affirme M. Siewierski. Selon les conseillers consulaires actuels, Nathalie Bonneu et Amaury Sainjon, les Français de l’Est du Québec sont majoritairement de jeunes professionnels ou des familles. Ils se distinguent par leur volonté de s’intégrer à la société québécoise et de s’y établir durablement. 

« Pour la majorité des Français établis dans la 3e circonscription du Canada (Québec), leur parcours d’expatriation s’est bien passé. Ils ont pu bénéficier des accords France-Québec en termes d’immigration, de couverture santé ou de reconnaissance des diplômes. Pour d’autres Français, cette intégration représentera plus de défis », ajoute M. Siewierski.

Wlady Siewierski et les Progressistes pour accompagner les Français dans leur installation.

Une étroite collaboration avec la communauté

Les membres de Rassemblement des Français progressistes de l’Est du Québec, travailleront avec l’association Français du Monde et le Consulat général de France à Québec pour subvenir aux besoins variés des citoyens Français établis au sein de la Province. Il peut s’agir d’accompagner les retraités français dans les nouvelles démarches, d’expliquer à un résident temporaire comment maintenir une couverture santé ou bien orienter une compatriote pour trouver un gynécologue rapidement.

« C’est en collaborant que nous pouvons aider efficacement la communauté française. C’est cette synergie que nous avons toujours et que nous continuerons à entretenir comme conseiller des Français de l’étranger », ajoute M. Siewierski. Selon lui, cette solidarité et cette union permettront de mieux représenter les intérêts des Français de l’Est du Québec. 

Pour une participation directe des Français aux prises de décisions

Selon M. Siewierski, il est essentiel que les Français participent aux élections consulaires, car c’est dans leur propre intérêt. Ils doivent choisir des élus qui connaissent les réalités de la communauté française dans l’est du Québec. Il faut pouvoir répondre à des attentes d’une population très diverse que ce soit socialement, mais également géographiquement.

Le candidat rappelle que « ce sont les conseillers des Français de l’étranger qui élisent les conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger ainsi que les sénateurs représentant les expatriés. Le conseiller local est au centre du dispositif. Il est au plus proche de nous, Français établis hors de France. Il siège au sein de conseils consulaires et prend donc part aux décisions concernant, entre autres, l’attribution des bourses et des aides sociales. C’est ainsi que les citoyens pourront participer plus directement à la prise de décisions sur des politiques qui les concernent. »

« Mais nos attentes ne sont pas seulement en vue des élections. Tous les membres de notre liste sont engagés dans le milieu associatif. Avec mes colistiers, nous souhaitons continuer à rencontrer les Français et à partager des moments avec eux. Bien évidemment, dès que cela sera rendu possible, une fois la pandémie derrière nous », conclut M. Siewierski 

Dans le contexte sanitaire, il y a beaucoup d’incertitudes concernant la participation des citoyens français au scrutin. L’équipe Rassemblement des Français progressistes de l’Est du Québec souhaite rappeler qu’il y a des modalités de vote comme le vote électronique ou l’habituelle procuration pour permettre à tous ceux qui ne pourront pas se déplacer au bureau de vote le 29 mai prochain de participer au vote.

Laisser un commentaire