Vote électronique pour les Français de l’étranger : test en octobre et novembre

Montréal, le 30 juillet – C’est l’entreprise Scytl qui a été retenue par le ministère des Affaires Étramgères pour le vote des Français de l’étranger en 2017. Sous-traitant du précédent marché, Scytl a également piloté les élections professionnelles au ministère de l’Éducation nationale (un million de votants).

Selon le sénateur Richard Yung, « le logiciel de vote offrira à un espace « électeur » qui sera accessible via un identifiant envoyé par courriel et un mot de passe qui sera envoyé par SMS. Un espace dédié sera également disponible pour les candidats.

Un test grandeur nature du vote électronique sera organisé avec un échantillon de 10 000 à 15 000 personnes entre octobre et novembre 2016. Cet échantillon sera représentatif de toutes les circonscriptions et les conseillers consulaires seront invités à y participer.

Les problèmes rencontrés lors des votes électroniques précédents ont été pris en compte, et par exemple Java ne sera pas utilisé dans cette nouvelle version. »

Par ailleurs, Martine Schoeppner, conseillère consulaire (Munich), et conseillère à l’AFE (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse), a attiré l’attention du ministre le 25 juillet dernier, car elle estime que  » les nouvelles propositions vont entraîner une sélection, donc réduction, de ceux qui pourront utiliser ce mode de scrutin. »

(source : Richard Yung)

Laisser un commentaire