Visages d’Outremer, un regard artistique sur la communauté ultra-marine du Québec

L’exposition Visages d’Outremer met en exergue une communauté dont on parle trop peu : les ultras marins. D’abord présentée à l’espace Mushagalusa à Montréal, elle est désormais installée à l’Agora de l’UQAM jusqu’au 11 octobre. Des photographies en noir et blanc qui peuvent éveiller à une autre culture, celle d’Outremer.

Par Manon Lefevre-Mons

Visages d’Outremer, c’est l’occasion pour l’association FrancoKaraïbes de faire connaître la communauté ultra marine à travers le regard d’un photographe Conrad Vitasse. Passionnée par la photographie depuis de nombreuses années, c’est avec son regard nouveau qu’il est allé à la rencontre de ces personnalités, de ces visages d’Outremer. Au grès des sessions photos, Conrad Vitasse et Ania Ursulet (fondatrice de FrancoKaraïbes) ont pu rencontrer des hommes et des femmes originaires de la Guyane, de la Martinique, de la Guadeloupe, la Réunion et de Mayotte.

dsc00158_expoEn réunissant toutes ces personnes autour d’un projet commun, l’exposition Visages d’Outremer se veut rassembleuse, permet de découvrir une communauté souvent effacée par le poids de la métropole française. Et c’est aussi l’occasion de montrer leur contribution et leur attachement à la ville de Montréal. On peut d’ailleurs retrouver chaque ultra marin dans son lieu favori sur l’ile, photographié en noir et blanc par Conrad Vitasse. Seule petite touche de couleur sur chaque photo, un bracelet tissé au Québec en madras. Il rappelle l’appartenance à une culture, mais permet aussi de créer un lien entre les ultras marins sur les photos.

Conrad Vitasse a su capter le regard, l’âme des participants. On pourrait presque avoir l’impression de les connaître, d’avoir appris sur leur culture sans forcément avoir besoin de communiquer. Les mouvements, les lieux, les sourires sont autant de forces données à l’exposition. Les photos sont tantôt figées, tantôt en mouvement. Elles sont pleines de vie ou parfois un peu plus sur la réserve. Autant de différences qui mettent en avant les personnalités de chacun, sous l’œil aiguisé de Conrad Vitasse. Un projet positif et plein de sens, qui pourrait facilement voyager dans différentes salles d’exposition, tant le pouvoir des photos permet d’atténuer tranquillement le fossé de l’ignorance face à cette culture ultra marine.

Exposition Visages d’Outremer – Agora de l’UQAM – du 06 au 11 octobre

Laisser un commentaire