Un tour du Canada en Citroën Trèfle pour sensibiliser aux AVC

C’est un projet un peu fou devenu réalité. Le 8 juin dernier, le Français Christian Darrosé quitte Vancouver à bord de sa Citroën Trèfle de 1923, une voiture ancienne de collection, avec l’intention de parcourir le Canada d’ouest en est jusqu’à Saint-John’s, à Terre-Neuve. Un périple de 78 jours qui le conduira à faire escale dans une vingtaine de villes au pays. L’objectif ? Aller à la rencontre des Canadiens et les sensibiliser aux AVC. À bord d’une voiture d’époque qui fait tourner les têtes.

Par Sandrine Bourque

C’est une aventure hors du commun qui a débuté lorsque Christian Darrosé, un artisan contrôleur technique automobile originaire des Landes, s’est engagé dans le combat contre les AVC. Après avoir perdu deux membres de sa famille en l’espace de quelques années des suites de cet accident, qui frappe un Français toutes les quatre minutes, il a d’abord voulu comprendre. « Lorsque mon frère est décédé, en 2014, je suis allé voir le médecin qui l’avait pris en charge pour lui poser des questions », raconte-t-il. « Je ne savais même pas ce que c’était qu’un AVC. A la fin de notre discussion, je lui ai demandé ce qu’on pouvait faire. Il m’a dit : il faut en parler. »

Sur la route pour informer

Deux ans plus tard naît Je roule pour l’AVC, une association vouée à sensibiliser le public aux accidents vasculaires cérébraux. « Nous parlons avec les gens des signes annonciateurs de l’AVC, mais aussi de la réalité des proches aidants et des familles des victimes », explique Christian Darrosé, qui préside l’association. L’an dernier, il a sillonné les routes du département des Landes lors d’une première tournée de sensibilisation, qui a duré 42 jours. Mais un autre projet reposait dans les cartons. « L’idée de traverser le Canada en voiture me trottait dans la tête depuis longtemps, confie-t-il. Je voulais faire quelque chose en plus avec ce projet : j’ai choisi de faire ce tour pour parler d’AVC, pour sensibiliser les gens. »

Après deux ans de préparation, Christian Darrosé s’envole fin mai vers la Colombie-Britannique, où sa Citroën Trèfle, partie par bateau, l’attend à l’arrivée. Parti de Vancouver le 8 juin dernier, il traverse les Prairies du 15 au 29 juin, faisant escale à Calgary, Regina et Winnipeg. Après le nord de l’Ontario et l’Abitibi, il poursuit sa route vers Gatineau, Ottawa puis Montréal, où il était de passage le 21 juillet dernier. Le prochain arrêt, prévu à Québec samedi le 28 juillet, est le dernier rassemblement officiel avant Saint-John’s, là où Christian Darrosé a prévu d’achever son périple le 24 août prochain.

Une aventure à échelle humaine

Avec une vitesse maximale de 50 kilomètres à l’heure, la Citroën Trèfle oblige à parcourir de petites distances au quotidien. Un rythme qui permet de faire de belles rencontres. « À Régina, j’ai fait la connaissance d’un monsieur passionné par les voitures de collection, raconte celui qui vit sur la route depuis bientôt deux mois. Nous avons parlé de mécanique et il m’a offert de m’héberger. Il a aussi fait la promotion mon initiative sur un forum de propriétaires de deux-chevaux. C’est de cette façon que je parviens à rejoindre les gens. »

Il est vrai que la Citroën Trèfle attire de nombreux curieux. « Les gens voient la voiture, s’arrêtent et viennent me parler », explique Christian Darrosé. Une occasion pour lui de partager son histoire : « Souvent, on me pose des questions sur la mécanique, mais rapidement j’engage la conversation sur les raisons de ma présence et je parle de l’AVC. Les gens sont très réceptifs. » Plus qu’un simple moyen de transport, la Citroën Trèfle est devenue un vecteur de rencontres : « Ma voiture m’a beaucoup aidée à rejoindre les gens, et pour une cause qui est noble. Un véhicule vieux de 95 ans, des rencontres enrichissantes et des paysages magnifiques : c’est toute une aventure humaine. »

Christian Darrosé sera de passage à Québec le samedi 28 juillet, de 10h à 14h, au Marché du Vieux Port de Québec, face à l’entrée principale, 160, quai Saint-André. Plus d’informations sur la page Facebook Je roule pour l’AVC.

(crédit photo: Facebook)

Laisser un commentaire