Traversée de l’Atlantique nord à la rame

Montréal, le 9 juin – L’équipage de rameurs formé du franco-canadien Joseph Gagnon, de Saint-Jean-Port-Joli, et de l’irlandais Brian Conville, de Dublin, entreprend une traversée de l’Atlantique-Nord à bord d’une embarcation de rame océanique. Le périple les mènera de St-Jean-Terre-Neuve à Noirmoutier, sur la Côte vendéenne française, sans escale et en toute autonomie. 

Les deux aventuriers s’attendent à passer une soixante de jours en mer, plus ou moins 10 jours. Joseph travaille sur ce projet depuis 2014 et compte sur cette première traversée de l’Atlantique à la rame pour acquérir l’expérience nécessaire au renouvellement de l’aventure en 2018, mais cette fois en solitaire. Ceci lui permettrait de devenir le plus jeune rameur océanique au monde à avoir traversé un océan en solitaire. Il a fêté ses 20 ans mardi dernier, 6 juin. Quant à Brian, il en est à sa seconde expérience du genre puisqu’il a traversé le Pacifique en équipage à 3 dans le cadre de la Great Pacific Race 2016, entre la Californie et Hawaï, parcourant les 2500 milles nautiques du trajet en 48 jours. Il est actuellement âgé de 25 ans.

Le bateau de rame océanique est sorti en juin 2016 des chantiers Spindrift de Portownsend, WA. D’une longueur de 7 mètres, il est constitué de fibres de carbone et de résine, qui confèrent au bateau légèreté et robustesse. L’embarcation dispose d’un poste de rame, d’une paire de rame de rechange, d’équipements de communication et de navigation, d’une pharmacie diversifiée pour subvenir aux différentes éventualités, de 720 000 calories en nourriture sèche, d’une ancre flottante qui limitera sa dérive au vent quand les rameurs seront confinés dans l’habitacle durant les tempêtes, et d’un canot de survie gonflable.

(Crédit photo Claire Martin)

Laisser un commentaire