Sortie de film: L’embarras du choix

Après Barbecue (2014) et De retour chez ma mère (2016), le réalisateur Eric Lavaine nous présente son nouveau film L’embarras du choix. Bien que peu novatrice, cette comédie légère portée par la pétillante Alexandra Lamy nous ramène à notre propre indécision et nous laisse un sourire aux lèvres.

Par Alizée Calza

Après le décès de sa mère, Juliette décide de ne plus prendre la moindre décision. À 40 ans, elle demande encore à ses deux meilleures amies et à son père de tout choisir pour elle. Mais lorsqu’elle rencontre le beau et romantique écossais Paul, puis le charmant cuisinier français Étienne, Juliette se rend compte que, pour la première fois de sa vie, personne ne pourra décider qui sera son prince charmant.

Digne descendant des comédies romantiques, « L’embarras du choix » manque d’originalité. Tout comme Le journal de Bridget Jones, Twilight ou même Orgueil et préjugé, l’héroïne tombe dans un triangle amoureux trop souvent exploité et sans surprise quant au futur vainqueur qui remportera le cœur de la belle. De plus, si l’indécision de l’héroïne pouvait sembler au départ comique, celle-ci s’attarde et on se prend à regarder sa montre.

Le film offre toutefois un agréable moment et l’on se surprend à s’attacher aux personnages. Malgré son indécision chronique, Alexandra Lamy interprète parfaitement une Juliette attachante. Sabrina Ouazini fait sourire en femme libérée qui affirme avoir compris l’essence même de Tinder et Anne Marivin et Jérôme Casanier jouent à merveille le couple casanier qui ne semble n’avoir plus rien partager. Les trois actrices ont une belle alchimie qui rend leur trio savoureux et touchant.

Si le film ne promet pas de gros éclats de rire, on passe tout de même un bon moment, et l’on ressort de bonne humeur. En bref, si « l’embarras du choix » ne marquera pas l’histoire du cinéma, cette comédie sans prétention est parfaite pour passer un bon moment sans se prendre la tête.

Sortie au Québec: 23 juin 2017

Bande-annonce:

 

EMBARRAS DU CHOIX_TLR_HD from ANTOINE ZEIND on Vimeo.

 

Laisser un commentaire