Signature 2016 : Faire de Montréal une capitale internationale de la mode

Le 9 mai dernier, lors de la 27ème édition de la soirée bénéfice au Parc Olympique de Montréal, la Fondation de la mode a remis 107 000 $ en bourses d’études supérieures et en stages de formation à dix jeunes lauréats.

Par Sylvie Colombier,
designer, experte maille, collaboration spéciale

« Nos jeunes sont la relève et notre avenir, a déclaré haut et fort Jacques Marchand, directeur de la Fondation de la Mode, et nous voulons faire de Montréal une capitale internationale de la mode ».

Sylvie_4Les dix récipiendaires sont : Pierre-Olivier Allard, Chanèle Casaubon, Guillaume Delisle, Jennyfer Gallagher, Frédéric Joncas, Mathieu Joncas, Marie-Eve Lecavalier-Lemieux, Lucie Siv, Noémie Vallières et Mathilde Verdy.

C’est dans un cadre sobre et accueillant, en présence de nombreux patrons d’honneur et de l’invité d’honneur, Frank Lyman, que les 16 thèmes du défilé Signature 2016 ont été présentés, comme ils l’avaient déjà été le 8 mai dernier lors de la finale des finissants du Collège LaSalle: Dale, Wear Share Love, Fusion, City Master, Projet commandé, ATCK, Tissot 1878, Humanity, Sorcière, Veda, Elusion, Odesza, Apophenia, Nebulous, Blooma, Créativité.

Leurs créations reflètent le temps présent

La relève est là, c’est certain, une certaine recherche germe et prend vie parmi les jeunes créateurs: les coupes apprises et réactualisées deviennent des tenues jeunes, amples, prêtes-à-porter n’importe où par ces mêmes jeunes. Entre les pompons de tapisserie, les cirés alphabétisés et les masques de combat se retrouvent quelques personnages de manga et même quelques sorciers et sorcières très réussis. Les tenues printanières peu originales, mais légères et fluides, nous rappellent que la féminité peut aussi se vêtir au masculin tout comme les tenues de travail, pompiers et constructeurs qui s’en donnent à coeur joie…

Sylvie_1C’est très adolescent et comme le confirme François Bousquet, directeur du College LaSalle, « les finissants reflètent dans leurs créations le temps présent, ils ne se projettent pas, c’est l’univers de la tablette… » Néanmoins, il faut noter un ensemble réussi de couleurs avec des violets, des kakis, des pastels, du blanc et un travail particulièrement intéressant dans le mélange des inspirations ethniques. Le travail collégial est là, le travail de tous ces jeunes apportant leur pierre à l’édifice en fonction de leurs ressentis, de leur créativité  mais aussi de leurs cultures, de leurs milieux, de leurs moyens de communication. Beau travail et beau résultat!

« Soyez passionné, travaillez fort ! »

Frank Lyman, est convaincu de l’avenir de ces jeunes créateurs. Il le dit et insiste sur le fait qu’il faut les encourager à voyager mais surtout à revenir et rester au Québec, car il est important de redonner un envol à Montréal qui fut pendant de longues années la capitale de la mode nord-américaine dans les années 1950-60. « Soyez passionné, travaillez fort et il n’y aura aucune limite au succès qui vous attend », assure-t-il.

Sylvie_3La réussite de FRANK LYMAN DESIGN depuis 15 ans, repose sur le fait que les collections sont créées pour « une femme élégante et sûre d’elle » selon son créateur. La société compte plus de 550 employés Montréal et 98% des  collections annuelles sont désignées et manufacturées au Québec, point important dans l’étique de la compagnie. La nouvelle collection 2016, époustouflante de fluidité, de couleurs savamment combinées avec des lignes simples, épousant juste ce qu’il faut pour donner un contour envoûtant de la femme, a également été présentée. Magnifique!

(crédit photos : Gracieuseté Fondation de la mode)

Laisser un commentaire