Show à l’américaine pour le dernier meeting de Roland Lescure à Montréal

C’est au Bain Mathieu que le mouvement En Marche Montréal a organisé ce soir le dernier meeting du candidat Roland Lescure avant le premier tour. Pour cet ultime rendez-vous montréalais, les organisateurs ont vu les choses en grand: lieu prestigieux et grandiose, musique à tue-tête, ballons bleu-blanc-rouge, vidéos de campagne sur écran géant, mais pas seulement. Un invité de marque était venu soutenir l’ex-numéro deux de la Caisse des Dépôts et Placements du Québec, fidèle soutien depuis le début de l’actuel Président Macron: Renaud Dutreil. Plus de cent personnes sont venus écouter et questionner le candidat de La République en Marche mais aussi l’ancien ministre de Jacques Chirac.

Par Cédrelle Eymard

Renaud Dutreil n’a jamais caché son soutien à Emmanuel Macron. Au contraire, il est plutôt l’un des premiers hommes politiques de droite à manifester son engouement à l’ancien ministre de l’Economie, qu’il a rencontré il y a un an. Le fondateur de l’UMP, puis quelques années plus tard, de « la droite avec Macron » a décrit Roland Lescure comme un homme qui, « comme Emmanuel Macron, s’est sacrifié pour se consacrer à la chose publique ». Selon l’ancien ministre de Jacques Chirac, il est temps de « saisir cette chance de renouveler la représentation nationale », loin des anciens partis, « morts », tués par l’alternance, « ce ballet infernal ». De son côté, le candidat de La République En Marche pour la circonscription d’Amérique du Nord, rentré à Montréal d’une campagne courte mais intense, a déclaré que le vrai défi de cette élection ici, c’était la participation. Il espère et appelle à l’élection pour une majorité présidentielle des onze députés des Français de l’étranger à travers le monde, afin de créer « une coopération pour traiter des sujets qui concernent et intéressent les Français de l’étranger ».

Les français de l’étranger

Quelles sont-elles ces préoccupations? Roland Lescure en a pointé trois, qu’il a pu sentir, relever lors de ses réunions et débats à travers l’immense circonscription américaine et canadienne. Tout d’abord, l’éducation et la culture, notamment pour un accès plus pratique plus développé à l’éducation des écoles françaises. Ensuite, il a évoqué les services dont bénéficient les Français de l’étranger, « les droits et les devoirs sont-ils bien équilibrés ? », a-t-il déclaré. En effet, le sujet brûlant chez les Français de l’étranger, c’est la CSG-CRDS que ces derniers payent, sans droits sur la santé, entre autres, en retour. Roland Lescure promet un « système plus équitable », santé, retraite et accès aux administrations. En effet, l’administration, selon lui doit être favorisée par des solutions numériques. Roland Lescure a également souligné « le droit au retour », via entre autres des inscriptions dématérialisées, aidant au retour en France de ces français de l’étranger. Les discours ont duré plus d’une heure et ont été suivis d’une série de questions-réponses de participants, le plus souvent convaincus, mais encore sceptiques pour une minorité.

La campagne pour le premier tour des élections législatives s’achève ce soir à minuit. Le vote pour les français de l’étranger de cette circonscription a lieu samedi 3 juin.

Nos entrevues, avec Roland Lescure et Renaud Dutreil, par Nathalie Simon-Clerc:

Laisser un commentaire