Le Sens de la Fête, à la découverte des coulisses d’un mariage

Le Sens de la Fête est le nouveau film des réalisateurs français Olivier Nakache et Eric Toledano. Acclamés pour le film Intouchables, ils reviennent avec un nouveau long métrage sur les coulisses d’un mariage. En salle au Québec le 15 décembre, il a été présenté en avant-première lors du Festival Cinémania.

Par Manon Lefevre-Mons

Olivier Nakache et Eric Toledano ont présenté leur nouveau film Le Sens de la Fête lors de la 23e édition du Festival Cinémania. Une projection très attendue puisqu’ils avaient connu un succès plus que retentissant lors de la sortie d’Intouchables avec Omar Sy et François Cluzet.

Ce dernier film semble avoir conquis les spectateurs à la fin de la deuxième projection au Festival Cinémania. Cette fois, les réalisateurs se sont attaqués à l’industrie du mariage, aux coulisses d’un organisateur, qui fatigué, fait face à un client plus que compliqué. Jean-Pierre Bacri tient le rôle de ce patron, à bout de force dans sa vie personnelle et professionnelle, qui va voir sa patience être mise à rude épreuve.

Si le scénario du film s’apparente à une fable assez classique et sans trop grande surprise, le jeu des acteurs est vraiment bon. Jean-Pierre Bacri est juste, drôle et très attachant. Mais on retiendra surtout la présence de Eye Haïdara, plus souvent sur les planches du théâtre qu’au cinéma. Son visage mutin apporte un vent de fraîcheur dans un casting très classique (Gilles Lelouche, Jean Paul Rouve). Franc-parler, grossièreté, espièglerie, tout est fait pour ajouter de la légèreté aux personnages.

Gilles Lelouche campe ici le rôle d’un DJ, exubérant, sur de lui, au point d’agacer ses collègues. Il n’a pas véritablement réalisé son rêve de musicien et se retrouve à chanter dans les mariages, respectant parfois des playlists plus que douteuses. On aime l’exagération de son personnage, même s’il pourrait nous agacer plus d’une fois.

Finalement, Le Sens de la Fête remplit son contrat. Il fait rire, sourire, et permet de passer un agréable moment, en découvrant la dure réalité qu’est parfois l’organisation de mariage. Il est évident qu’Olivier Nakache et Eric Toledano étaient attendus au tournant après Samba et Intouchables. On attend toujours des scènes cultes, des moments mémorables, une histoire douce et prenante. Cette fois-ci, on pariera plus sur le comique de situation, sur une globalité plutôt agréable à regarder. Loin de la qualité d’Intouchables, mais proche de la régularité du travail des deux réalisateurs.

Un film à aller voir sans attentes, pour passer un bon moment en famille ou entre amis.

(Photo : Lesensdelafête – crédit photo : Manon Lefèvre-Mons – Légende photo : Guilhem Caillard (directeur de la programmation Cinémania) et Olivier Nakache (réalisateur) – Cinémania 2017)

Bande annonce : 

Laisser un commentaire