Sénatoriales 2017 : Bansard joue les trouble-fête

La gauche sauve ses deux sièges. La droite, partie divisée, arrive décimée aux portes du Sénat et lâche deux sièges à Jean-Pierre Bansard. Louis Duvernois et Olivier Piton en font les frais. La République en Marche (LREM) rate son pari et rentre bredouille.

Par Nathalie Simon-Clerc

Six sièges de sénateurs des Français de l’étranger étaient en jeu ce 24 septembre. Le divers droite Jean-Pierre Bansard fait une percée remarquée en raflant deux sièges. Après plusieurs tentatives, il fait son entrée au Sénat en compagnie de Evelyne Renaud-Garabedian, sa collaboratrice de longue date, depuis la création d’Usine Center.

Jean-Pierre Bansard fait jeu égal avec la liste de gauche (132 voix), qui retrouve ses deux sièges : Hélène Conway-Mouret et Jean-Yves Leconte, tous deux sénateurs sortants. Les deux listes arrivent en tête.

La dispersion à droite coûte deux sièges

La division coûte cher à droite. La liste officielle Les Républicains (LR) de Joelle Garriaud-Maylam arrive en troisième position (84 voix) et ne fait qu’un seul siège, écartant ainsi Olivier Piton, délégué des Républicains en Amérique du Nord, et second de la liste de la sénatrice sortante.

C’est Ronan Le Gleut, dont la liste se place en quatrième position (58 voix) qui tire son épingle du jeu pour finalement être élu sénateur. Malgré une primaire, organisée par le groupe ADCI au printemps, primaire qu’il avait dominée, le conseiller consulaire de Berlin avait été écarté de la liste de Joelle Garriaud-Maylam au profit d’Olivier Piton.

Sénateur sortant aux 16 années de mandat, Louis Duvernois est sévèrement battu avec 23 voix… Le nombre de voix qu’il manque à Olivier Piton pour rafler le second siège de la liste officielle LR.

En 2014, la liste d’union menée par Christophe-André Frassa (LR) avait rassemblé plus de 35% des suffrages et avait fait élire trois sénateurs, avec le même collège d’élus consulaires.

La République en Marche rate son pari et ne rassemble que 50 voix, soit 40 au sein des conseils consulaires, si l’on retire les 10 voix des députés LREM.

Sur les six sièges mis en jeu, trois sénateurs sont réélus (Joelle Garriaud-Maylam, Hélène Conway-Mouret et Jean-Yves Leconte) et trois nouveaux sénateurs font leur entrée dans l’hémicycle (Ronan Le Gleut, Jean-Pierre Bansard et Evelyne Renaud-Garabedian).

(crédit photo: Facebook – Urban Attitude)

Les résultats: Le scrutin était ouvert aux 533 grands électeurs des Français de l’étranger (députés, sénateurs, conseillers et délégués consulaires)

Ronan Le Gleut: 58 voix (11,13%)

Jean-Pierre Bansard: 132 voix (25,34%)

Hélène Conway-Mouret: 132 voix (25,34%)

Philippe Grangeon: 50 voix (9,60%)

David Millet: 29 voix (5,57%)

Joelle Garriaud-Maylam: 84 voix (16,12%)

Louis Duvernois: 23 voix (4,41%)

Éric-André Vigneron: 0 voix (0%)

Georges-Francis Seingry: 12 voix (2,30%)

Naima Moghir: 1 voix (0,19%)

À lire aussi:

Sénatoriales 2017 à l’étranger: Grosse pagaille à droite

Laisser un commentaire