Des sénateurs sur la réserve

Alors que les réserves parlementaires sont contestées en France, du fait de certaines dérives, ces subsides permettent aux sénateurs et députés d’aider des associations ou de promouvoir des projets en France ou dans le monde. Le détail des dons effectués par les sénateurs est maintenant public, et on apprend que les 12 sénateurs des Français de l’étranger ont distribué 1,451 million d’euros en 2013, soit 121.000 euros en moyenne chacun.

La transparence concernant la distribution des subsides de la réserve parlementaire des sénateurs avait été réclamée. Aujourd’hui c’est chose faite puisque chaque citoyen peut consulter le détail des dons de tous les sénateurs français. Ce document existe aussi pour les députés. Chaque parlementaire dispose en moyenne de 130.000 euros qu’il peut distribuer à sa guise, pour des projets associatifs présentés par des concitoyens.

Lorsqu’on étudie les dons effectués par les sénateurs des Français de l’étranger, on constate qu’ils sont souvent sensibles aux réclamations de lycées français ou alliances françaises pour acheter du matériel informatique ou scolaire, ou effectuer des travaux de rénovation ou de sécurité. Avec le monde comme circonscription, les sénateurs égrainent les euros sur la planète pour des projets de bibliothèque ou du matériel médical. Si les activités québécoises retiennent peu l’attention de nos édiles, on souligne toutefois les 10.000 euros donnés par Christian Cointat au Collège International de Montréal pour soutenir un projet culturel, et les 5.000 euros accordés par Richard Yung au Collège Marie-de-France, en appui aux activités. Plus curieux, les 10.000 euros donnés par Jean-Yves Leconte à l’Union Française pour le projet Espace France de Séverine Boitier.

Dans les dons peu ordinaires, celui de Richard Yung d’un montant de 5.000 euros, à la Fraternité des prisons, pour améliorer les conditions de vie des malades dans les dortoirs, ne manque pas de courage. Jean-Yves Leconte n’oublie pas les anciens combattants, et a doté le Souvenir Français, association qui perpétue le souvenir des soldats morts et entretient leurs tombes, de 6.000 euros pour l’extension du monument Rhin et Danube. Une classe du Lycée français de Pointe-Noire pourra faire un voyage en Afrique du Sud grâce aux 3.000 euros de l’ancien sénateur André Ferrand. Grâce à Louis Duvernois, la bac à graisse de la cantine d’un Lycée français Victor-Hugo pourra être remplacé à hauteur de 5.000 euros.

L e sénateur Duvernois détient d’ailleurs la palme de la subvention accordée la plus élevée pour 2013, pour les 12 sénateurs des Français de l’étranger, puisqu’il a versé 74.000 euros à ADIFLOR, en « appui aux activités », association pour la diffusion internationale francophone de livres à travers le monde, association dont il est par ailleurs le Président bénévole.

Le « classement » des distributions des sénateurs des Français de l’étranger : 

– Jean-Yves Leconte, Richard Yung et Christophe Frassa : 140.000 euros

– Claudine Lepage : 139.994 euros

– Louis Duvernois, Joelle Garriaud-Maylam : 130.000 euros

– André Ferrand : 128.000 euros

– Robert Del Picchia : 125.000 euros

– Christiane Kammermann : 110.000 euros

– Christian Cointat : 100.000 euros

– Kalliopi Ango Ela : 98.450 euros

– Jean-Pierre Cantegrit : 70.000 euros

 

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc)

———————————————————————————————————————————

L’Outarde Libérée a présenté des dossiers au titre de la réserve parlementaire 2014 auprès de quelques parlementaires, pour valoriser son rôle de catalyseur de la communauté française, et continuer sa mission de formation d’étudiants français, finissant en journalisme dans les universités du Québec. Dans un souci de transparence, nous tenions à vous en informer.

Laisser un commentaire