Salle comble pour MARSÖ à la Sala Rossa

Le 9 juin dernier dans le cadre du festival Suoni per il popolo, MARSÖ a joué à la Sala Rossa devant deux cents de spectateurs. L’auteur-compositeur-interprète français, qui jouait en première partie du Gypsy Kumbia Orchestra, a présenté son nouvel album devant un auditoire enthousiaste.

Par Alizée Calza

MARSÖ se produisait à la Sala Rossa, une salle de concert située sur le boulevard Saint-Laurent au-dessus d’un restaurant espagnol. Si la salle semble dépouillée à cause du peu de tables qu’elle propose, un grand plancher est ouvert à tous les danseurs amateurs de musique indépendante montréalaise.

Avec ses chansons aux rythmes parfois endiablés, MARSÖ et son band de trois musiciens, Marcus Quirion (guitare), Ivan Bamford (batterie) et Jean-Thomas Boulianne (contrebasse), ont permis à leur public d’user leurs chaussures et d’hurler leurs frustrations trop longtemps contenues.

Alternant entre la voix et la trompette, le leader du groupe a offert une performance vivante et hypnotique. MARSÖ chante comme on raconte une histoire et n’oublie pas d’amuser les auditeurs attentifs au propos de ses compositions pleines d’humour et aux paroles bien ficelées.

Pour ce spectacle unique, MARSÖ avait préparé quelques surprises pour son public. L’artiste a invité des membres du Gypsy Kumbia Orchestra pour jouer avec lui et danser sur certaines de ses chansons.

Après sa performance et pour terminer la soirée en beauté, MARSÖ a enfilé un autre costume de scène pour rejoindre le Gypsy Kumbia Orchestra en tant que trompettiste et danseur.

Laisser un commentaire