Saint-Yves : les Bretons célèbrent leur patron lors d’un fest-deizh au McKibbins

La Saint-Yves est aux Bretons ce que la Saint-Patrick est aux Irlandais. Voici comment l’on pourrait décrire cette célébration celte, que les Bretons montréalais ont honoré dimanche dernier au McKibbins à travers chants, contes, danses et musique de leur région. Retour sur ces festivités en vidéo.

Bien que le pub soit irlandais, c’est bien la Bretagne que l’on célébrait dimanche dernier au McKibbins de la rue Bishop, en plein centre ville de Montréal. Organisé par la « Montréal Celtic Society » pour la première fois, l’événement s’est tenu de 14h jusque tard dans la nuit. Un Fest-Deizh (littéralement « Fête diurne » en langue bretonne) suivi d’un Fest-Noz (fête nocturne) : les organisateurs ont vu les choses en grand.

Au programme, en plus d’un buffet breton préparé par le chef du McKibbins spécialement pour l’occasion, les contes, chants et autres traditions bretonnes servies sur un plateau de bonne humeur par l’enthousiaste Antho l’contou et sa troupe de « siffleurs de nuit». Le groupe, emmené par la douce voix d’Emmanuelle Hélias et les musiciens multi-instrumentistes que sont Felix Duhamel et Alex Kehler, a alterné l’animation de la journée avec Alan Jones, virtuose de la cornemuse, ou encore Hervé Conan, passionné de chants bretons qui, si la culture bretonne était une religion, serait considéré comme un évangélisateur depuis plus de 62 ans, date de son arrivée dans la Belle Province.

Et si l’on partage sa culture, on partage aussi son histoire. Entre anecdotes et contes d’enfant, c’est Antho l’contou qui nous rappelle un peu l’origine des célébrations. Sant Erwan, comme on l’appelle dans son Trégor natal, était à la fois avocat, juge, prêtre du diocèse de Tréguier et très reconnu pour sa générosité. Et de la même manière que les Bretons célébraient ce 19 mai le Saint-Patron de leur région, les gens de lois célébraient eux, le Saint-Patron des professions de la Justice et du Droit.

Faisant mentir l’adage armoricain « qui écoute trop la météo, passe sa vie au bistro », le beau temps a retenu les montréalais à l’extérieur une bonne partie de la journée. La fin d’après-midi, elle, s’annonçait déjà moins calme aux comptoirs du McKibbins.

Un reportage de Rozenn Nicolle et Sarah Laou :

(crédit photo : McKibbins Pub)

Laisser un commentaire