Ronan Le Gleut conduira une liste sénatoriale de la droite et du centre

Ronan Le Gleut conduira une liste aux élections sénatoriales de septembre prochain. Le conseiller consulaire de Berlin et conseiller à l’AFE pour l’Allemagne était arrivé largement en tête de la primaire organisée par le groupe ADCI (Alliance de la Droite du Centre et des Indépendants) de l’AFE (Assemblée des Français de l’Étranger), mais il avait pourtant disparu de la liste sénatoriale officielle de la droite et du centre, menée par Joëlle Garriaud-Maylam (Les Républicains).

Par Nathalie Simon-Clerc

« De nombreux élus m’ont réaffirmé leur soutien. Il m’est apparu qu’à la fois les idées, mais aussi les pratiques politiques devaient être rénovées, repensées et réinventées. », explique l’élu consulaire d’Allemagne, qui conduira une liste de la droite et du centre dissidente lors des élections sénatoriales du 24 septembre.

Lors de la primaire organisée par le groupe de droite de l’AFE, plus de 120 élus consulaires avaient placé largement en tête Joelle Garriaud-Maylam, sénatrice LR sortante et Ronan Le Gleut, conseiller à l’AFE. C’est pourtant Olivier Piton, élu consulaire et responsable des Républicains en Amérique du Nord, qui occupe la deuxième place de la liste de droite investie par Les Républicains. (Louis Duvernois écarté de la liste sénatoriale)

D’ici quelques jours, Ronan Le Gleut dévoilera les noms de ses colistiers, d’une liste qu’il souhaite « constituée d’élus reconnus pour leur travail et leur expérience personnelle d’élus de terrain. Souvent Présidents d’UFE, ils ont fait la démonstration de leur sens de l’intérêt général. » 

Ronan Le Gleut – crédit: Facebook – https://www.facebook.com/ronan.le.gleut

Membre des Républicains, Ronan Le Gleut souhaite que sa démarche soit comprise du mouvement politique de droite. « J’ai toujours défendu une ligne ouverte, libérale, pro-européenne et humaniste. Il appartiendra aux Républicains de décider si cette ligne y a sa place. », explique-t-il.

Travailler main dans la main avec les élus consulaires

S’il est élu sénateur des Français de l’étranger, Ronan le Gleut veut travailler « main dans la main avec les élus consulaires ». Il veut s’inspirer de son travail à l’AFE pour remplir son possible mandat de sénateur: « A l’Assemblée des Français de l’étranger, j’ai défendu trois rapports qui ont tous débouché sur des résultats tangibles, que ce soit sur les consuls honoraires, le permis de conduire ou les consulats européens. » Il ajoute avoir interrogé tous les élus consulaires pour parvenir à présenter, en séance plénière de l’AFE, des résolutions inspirées de l’expérience vécue sur le terrain.

Les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre prochain. Les sénateurs des Français de l’étranger sont élus par un collège de 533 grands électeurs: 442 conseillers consulaires, 68 délégués consulaires, 11 députés des Français de l’étranger et 12 sénateurs des Français de l’étranger.

(crédit photo: Archives l’Outarde Libérée)

Laisser un commentaire