Roland Lescure élu député d’Amérique du Nord

Au terme d’un deuxième tour sans surprise, tant le score du 3 juin était élevé, c’est le candidat montréalais de La République en Marche, Roland lescure, qui devient le 3e député de la 1ère circonscription des Français de l’étranger, en Amérique du Nord, après Corinne Narassiguin en 2012 et Frédéric Lefebvre en 2013.

Par Nathalie Simon-Clerc

Le score est sans appel. Ce dimanche 18 juin, Roland Lescure remporte l’élection législative 2017 avec 80% des voix, au détriment du député sortant, Frédéric Lefebvre, empêtré dans un positionnement politique erratique.

L’aventure politique de ce surdoué de la finance, ex-numéro deux de la Caisse des Dépôts et Placements du Québec (CDPQ), a commencé avec les débuts du comité montréalais En Marche, en avril 2016. Discret au début, dans l’ombre de Christopher Weissberg, Roland Lescure a démissionné le 5 avril dernier de la CDPQ, pour jeter toutes ses forces dans la bataille électorale présidentielle pour Emmanuel Macron d’abord, dans sa campagne législative ensuite.

« Je souhaite jouer un rôle plus actif à un moment déterminant pour la France et l’Europe tout entière », expliquait en avril dernier, celui qui est considéré comme l’un des meilleurs financiers de sa génération. D’ailleurs, il souhaite intégrer la commission des Finances de l’Assemblée nationale.

Cet enfant de Seine-Saint-Denis, polytechnicien, qui a bénéficié de « l’ascenseur social et républicain », comme il nous le confiait il y a quelques semaines, veut être le porte-voix des Français d’Amérique du Nord. Tout commence…

Frédéric Lefebvre rate la marche

Frédéric Lefebvre essuie une cuisante défaite, due à la vague En Marche sur laquelle il a tenté bien maladroitement de surfer, mais aussi à son positionnement politique illisible, tant par les électeurs que ses partisans, dont les derniers fidèles ont fini par le « lâcher » ces derniers jours.

Élu à la faveur d’une élection législative partielle en 2013, l’ex porte-flingue de Nicolas Sarkozy aura eu des mots très durs à l’endroit de l’ancien président de la République, alors qu’il briguait le renouvellement de son investiture auprès des Républicains.

Après une candidature ratée à la primaire de la droite, un soutien raté à Alain Juppé, une allégeance ratée à Emmanuel Macron, Frédéric Lefebvre aura raté la marche de sa réélection et quitté sa famille politique. Comme un goût amer de gâchis…

Dans la circonscription, il aura largement contribué à morceler une droite locale divisée par des querelles internes et affaiblie par un contexte nationale peu favorable et qui aura bien du mal à se reconstruire.

Il laissera cependant le souvenir d’un député qui avait pris en mains les problèmes locaux de ses compatriotes du Canada et des États-Unis et, à défaut d’y apporter des solutions parce que dans l’Opposition, en avait une bonne connaissance.

Les résultats:

Si les élections législatives mobilisent traditionnellement peu l’électorat, le contexte actuel, avec une outrageuse domination des candidats de la République en Marche, a concouru à une très faible participation de 12,50%. L’absence de vote électronique, conjugué aux problèmes de kits de vote par correspondance non parvenus dans les temps, sont également une des raisons de la faible mobilisation.

La perplexité des électeurs devant les affiches électorales des bureaux de vote (avec deux candidats soutenant le président Macron), tout au long de la journée, s’est traduite pour partie dans les urnes. Les bulletins blancs et nuls représentent 6% des votants. 

  • Montréal:
    • Participation: 10,80%
    • Blancs & nuls: 8,35%
    • Roland Lescure: 82,70%
    • Frédéric Lefebvre: 17,30%
  • Circonscription (résultats partiels):
    • Participation: 12,43%
    • Blancs & Nuls: 5,80%
    • Roland Lescure: 80%
    • Frédéric Lefebvre: 20%

C’est à Los Angeles que Frédéric Lefebvre fait son meilleur score avec 27,50% (Miami: 27,26%, Atlanta: 27,38%) et à New-York qu’il réalise le plus mauvais avec 17,14% (17,30% à Montréal).

Les résultats du 2e tour par poste consulaire:

Législatives 2017: les résultats (provisoires) par poste consulaire en Amérique du Nord

(crédit photo: Nathalie Simon-Clerc)

À lire aussi:

Roland Lescure affrontera Frédéric Lefebvre le 17 juin pour le 2e tour

Le vice-président de la Caisse, Roland Lescure, rejoint Émmanuel Macron

Roland Lescure, candidat de La République en Marche en Amérique du Nord

 

 

Laisser un commentaire