Resplendissantes enluminures: Livres d’Heures du XIIIe au XVIe siècle dans les collections du Québec

Cette semaine, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) a présenté, pour la première fois au Québec, une cinquantaine d’œuvres issues de remarquables livres d’Heures, conservés uniquement au sein de sept collections québécoises. Fruit de recherches approfondies, l’exposition Resplendissantes enluminures offre une rare occasion d’admirer ce précieux patrimoine européen du Moyen Âge et de la Renaissance. 

Par Pascal Eloy

Apparu au XIIIe siècle, le livre d’Heures a été le plus populaire des recueils de piété destinés aux laïcs (contrairement aux bréviaires), servant aussi à l’apprentissage de la lecture. Il constitue un bien tellement précieux qu’il est souvent offert en cadeau de mariage.

Les 59 œuvres ici réunies pour la première fois appartiennent au Musée des beaux-arts de Montréal, à l’Université McGill, à la Bibliothèque des arts de l’Université du Québec à Montréal, au Séminaire de Saint-Sulpice, aux Archives des jésuites au Canada, à l’Université Concordia ainsi qu’au Musée de l’Amérique francophone, à Québec.

« Mon vœu est que le public puisse apprécier la singulière beauté de ces artefacts réalisés aux quatre coins de l’Europe médiévale et renaissante, qui enrichissent notre patrimoine collectif, et, peut-être, pousser plus loin cette incursion dans le passé en feuilletant le nouveau Catalogue raisonné des livres d’Heures conservés au Québec », affirme Brenda Dunn-Lardeau, professeure associée, Département d’études littéraires, UQAM, qui a dirigé l’ouvrage scientifique.

Fruits de recherches longues et approfondies dans le précieux patrimoine européen du Moyen Âge et de la Renaissance, les véritables best-sellers français, italien ou allemand, présentés ici, proviennent de feuillets découpés au cours des siècles pour les vendre plus aisément, ou de livres toujours reliés et décorés d’enluminures à la beauté surprenante. A noter aussi que plusieurs pièces témoignent brillamment de l’expertise des femmes, impliquées à divers degrés dans la commande et la production des livres d’Heures.

Les couleurs de ces enluminures sont magnifiquement conservées et les détails, visibles avec les loupes mises à votre disposition par le musée, sont extraordinaires pour l’époque. On passerait des heures à scruter les détails de chaque œuvre ; « ce qui accentue et magnifie un contact intime avec l’œuvre », comme le soulignait, dans son allocution, Hilliard T. Goldfarb, conservateur sénior des maîtres anciens, au MBAM.

Bref, une superbe exposition de manuscrits remarquables par leur diversité textuelle et iconographique qui constituent des œuvres d’art uniques et d’une très grande qualité. C’est aussi ce qui rend cette exposition exceptionnelle !

Cette exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal et l’Université McGill. Le commissariat est assuré par Brenda Dunn-Lardeau, professeure associée, Département d’études littéraires, UQAM ; Hilliard T. Goldfarb, conservateur sénior – Collections, et conservateur des maîtres anciens, MBAM ; et Richard Virr, conservateur en chef (à la retraite), Livres rares et collections spéciales, Université McGill.

Exposition: Musée des beaux-arts de Montréal, Centre des arts graphiques : pavillon Jean-Noël Desmarais – niveau S2
Du 4 septembre 2018 au 6 janvier 2019

Laisser un commentaire