Régis Labeaume trouve « injuste » le sort de certains Français au Québec

Le maire de Québec, Régis Labeaume, entretient une relation rapprochée avec la France. Avec 4.2% de chômage dans la Capitale-Nationale, le maire Labeaume a besoin de main-d’œuvre, et c’est vers la France qu’il se tourne, mais il regrette les « réflexes corporatistes » qui bloquent certains Accords de Reconnaissance mutuelle (ARM) des diplômes.

Par Nathalie Simon-Clerc

« Le 14 juillet est notre 3e fête, après celle de la Saint-Jean et celle de la Ville de Québec », lance le maire Labeaume. Il se dépêche d’ajouter à la blague : « On le prend personnel! »

Il est venu célébrer le 14 juillet dans les nouveaux locaux du Consulat de France sur Grande-Allée, et s’empresse de saluer Nicolas Chibaeff, le Consul général de France, avant d’ajouter : « Comme le dit mon ami Alain Juppé, ce n’est pas une relation amicale, mais fraternelle ».

En visite chez le maire de Bordeaux à la fin du mois de juin, dans le cadre d’un mission économique, le maire de Québec a courtisé les jeunes Bordelais pour les inciter à venir travailler dans la Capitale-Nationale. En effet, selon une étude de Québec International, plus de 100 000 emplois seront à combler d’ici 2019, dans la région de Québec. « On aime les Français, et ils aiment le Québec », justifie le maire Labeaume.

« Une voie rapide » pour les Français

Il souhaite même contourner certaines lourdeurs administratives, pour accélérer les recrutements. « Je travaille fort pour que Québec ait une espèce de statut particulier, avec une voie rapide pour les Français », explique-t-il.

D’ailleurs, il est sévère avec les négociations qui piétinent pour certains ARM. « Il y a beaucoup de réflexes corporatistes là-dedans! », se désole le maire de Québec. Selon lui, un médecin de Bordeaux vaut un médecin de Québec. « J’ai un peu de misère à accepter le sort de certains Français ici, je trouve ça injuste! », assène-t-il.

L’entrevue de Régis Labeaume avec l’Outarde Libérée :

160714_003

3 Réponses

  1. Frouti
    Frouti at |

    Je pense que la réflexion raciste et xenophobe de Rola Merbah n’a pas sa place dans un débat serein, pourriez vous l’enlever SVP? Pour ce qui du caractère raciste de ses contributions, une simple recherche sur Internet vous démontreras que cet homme haineux et salafiste n’a rien à faire au Canada….

    Reply
  2. Rola Merbah
    Rola Merbah at |

    les québécois vous êtes naifs car les francais ne servent que la france et s’ils viennent ici cest seulement pour profiter de vous

    Reply
  3. Christophe Béatrix
    Christophe Béatrix at |

    Il était temps que quelqu’un se rende compte que les français peuvent apporter quelque chose au Québec et travailler avec la même envie de développer des projets ou servir la communauté. Bien sûr personne n’est parfait, mais au bout du compte il serait grand temps que les francophones réclamé à corps et à cris pour défendre le fait français au Canada ne soit pas qu’un marché de dupes et ne profite qu’aux provinces anglophones plus pragmatiques, ouvertes et lucides. N’en déplaise au plus conservateurs, on ne choisi pas toujours ses alliés, mais des alliés restent des alliés mêmes « maudits »… Nous avons tous tout à y gagner et prouver que l’intégration intelligente d’une immigration choisi est forcément un succès concret et commun. Merci et bravo M. Labeaume.

    Reply

Laisser un commentaire