Regarder la télé française à l’étranger : entre internet, YouTube et système D

Pour les deux millions de Français expatriés dans le monde, regarder un « match de foot » de l’équipe de France ou un débat électoral franco-français à la télévision relève parfois du parcours du combattant. Les droits négociés par les producteurs sont souvent la cause d’une limitation de la diffusion des programmes au territoire français.

Cet article a été actualisé avec : La télévision française à l’étranger, un parcours du combattant sauvé par internet

Même loin de l’hexagone, on n’en reste pas moins français lorsque l’équipe nationale de football (soccer) dispute un match important, ou lorsqu’un débat entre deux candidats à l’élection présidentielle est organisé. Ils sont comme ça les Français…

18-TV5Et c’est là que les choses se compliquent. Car si TV5 Monde diffuse beaucoup de programmes français en différé, et parfois même en direct, la chaîne ne retransmet pas de programmes soumis à des droits limités au territoire français, ou n’intéressant qu’une petite partie de son auditoire.

Au Québec, TV5 Canada ou Saint-Pierre et Miquelon 1ère (France-Télévision) inscrivent de nombreuses émissions françaises à leur grille de programmes, mais rarement de sport avec des droits négociés. Pour cela, il faudra s’abonner à la dispendieuse chaîne qatarienne BeIN Sport.

La télévision sur internet a changé la donne

L’explosion de l’internet en haut débit et en illimité a changé la donne. Les principales chaînes françaises diffusent une partie de leur programme sur leur site, en direct pour les journaux télévisés, en rediffusion ou « replay » pour certaines émissions d’information. Mais là aussi, impossible de regarder des programmes dont les droits sont négociés pays par pays. Et pour s’en assurer, les chaînes françaises pratiquent la « géolocalisation ». Tous les ordinateurs connectés via une adresse IP située hors de l’hexagone reçoivent le laconique message « ce contenu n’est pas disponible dans votre zone géographique ».

Les Français de l’étranger qui paient la redevance télévisuelle pour leur résidence secondaire n’ont cependant pas accès aux programmes lorsqu’ils sont hors de l’Hexagone.

C’est le sens du combat engagé par le député d’Amérique du nord, Frédéric Lefebvre. Le parlementaire veut rendre les chaînes publiques de la TNT qui diffusent par internet, accessibles aux Français de l’étranger. En décembre 2014, il invoquait l’iniquité puisque les Français de l’étranger qui paient la redevance télévisuelle pour leur résidence secondaire n’ont cependant pas accès aux programmes lorsqu’ils sont hors de l’Hexagone.

Le streaming, du VPN aux boitiers préconfigurés

Pour simuler une adresse IP française, les internautes ont parfois recours à un service de VPN (réseau privé virtuel). Parfois gratuit, souvent payant, ce service permet d’accéder aux programmes géolocalisés, même si une perte de qualité dûe à la limitation de la bande passante est souvent à déplorer.

voilatv-logo-06192012-smMais quoi de mieux que de regarder la télévision dans son canapé, avec une box connectée à internet ? Laurent Chemla, un Français de New-York, a entrepris de démêler l’écheveau des droits de diffusion, en lançant Voilà TV il y a maintenant quatre ans. Son boitier diffuse les signaux des chaînes françaises via internet, et directement sur une télévision, pour une trentaine de dollars par mois. L’IPTV est né.

Mais l’entrepreneur franco-américain a dû négocier dur avec les producteurs pour débloquer les droits. Sur certains créneaux horaires, Voilà Tv diffuse un programme alternatif lorsque les droits sont limités au territoire français. Il insiste sur la légalité de son offre.

Flairant la bonne affaire et moins scrupuleux, d’autres entrepreneurs malins proposent également un boitier connecté entre internet et la télévision pour diffuser les chaînes françaises en direct (streaming) ou en « replay » pour quelques dollars par mois; captés en France, les signaux sont acheminés par internet et décryptés via un boitier fonctionnant avec une interface « maison » ou le logiciel XMBC, celui-là même que l’on peut installer sur un PC (ces offres étant à la limite de la légalité, nous ne donnerons pas ici leurs noms). Les abonnés risquent un mauvais service (faible bande passante et pixellisation) ou une coupure inopinée en cas de poursuite d’un des producteurs lésés envers ces entrepreneurs peu scrupuleux.

Roku-3-Streaming-Player-DHF-01573-mncoQuant au Chromecast, Apple TV ou autre Roku, lecteurs de streaming, impossible d’installer une application qui permette de capter la télévision française, à l’exception de France 24, ou de l’application Fibersat qui permet de recevoir les chaînes arabes et françaises.

Les chaînes officielles ou pas… sur internet ou YouTube

Emboitant le pas au pionnier JustinTV, créé pour diffuser des matchs de football et aujourd’hui fermé, de nombreux sites internet diffusent également le streaming des chaînes françaises et des chaînes de sport, toujours en bordure de légalité. De Streaming-Hub à l’application android Racacax, il est aujourd’hui facile de ne rien rater de la télévision française, et de l’actualité sportive, pourvu que l’on accepte bugs et publicités envahissantes. D’autant qu’avec une sortie HDMI, n’importe quel ordinateur peut se brancher sur un écran plat.

Toutefois, la télévision française propose de plus en plus de programmes, en direct ou en différé, accessibles depuis l’étranger.

Logos_FRANCE24_RVB_2013.svgLes chaînes d’information continue, comme BFM, France 24 ou iTélé diffusent complètement sur internet. Les journaux télévisés de TF1, France 2 ou France 3 sont diffusés en direct également. Pluzz, le serveur « replay » et de vidéos à la demande de France Télévision, a ajouté une option « depuis l’étranger » pour proposer quelques unes de ses émissions (jnformation et météo) et assure vouloir enrichir son offre pour ses téléspectateurs hors Hexagone.

De même, les chaînes parlementaires LCP (assemblée nationale) et Public Sénat, sont totalement accessibles par internet.

Sur le site de M6, les émissions d’informations comme Zone Interdite ou Capital sont totalement accessibles en « replay » depuis l’étranger.

YouTube recense également beaucoup d’émissions d’actualité et de reportages à revoir, comme Envoyé Spécial ou Cash Investigation, même si la légalité des « diffuseurs » restent à démontrer. Quant à Canal +, la chaîne est accessible au Canada sur abonnement via Daily Motion.

Les solutions « maison » 

Restent les solutions « maison ». L’est de l’Amérique du nord peut encore recevoir les signaux satellite de la TNT française, pourvu qu’ils soient captés avec une parabole d’un diamètre de 1,20 à 2 mètres. Il suffit d’ajouter le décodeur Fransat, et d’ajuster la sortie vidéo sur NTSC pour le brancher à une télévision américaine.

slingbox-logoSi vous disposez d’une résidence et d’une télévision en France, une autre solution consiste à installer une Slingbox sur le boitier TNT Fransat ou celui de votre opérateur en France, et de le relier à internet. Depuis le Canada, et partout dans le monde, vous pourrez accéder par internet à votre Slingbox qui dispose d’un numéro unique d’identification, visionner les programmes que vous souhaitez, et même changer les chaînes. Mais là encore, c’est sur votre ordinateur, ou sur un mobile que vous regarderez la télévision. Cette solution suppose un accès à la TNT et une connexion internet, et l’achat d’une Slingbox pour 100 à 200 dollars.

Quelque soit votre solution, une connexion haute vitesse et illimitée est recommandée, au risque de payer très cher le « bidouillage » pour voir le match de foot de l’équipe de France.

(crédit photo : licence libre)

Note de la rédaction : Vous avez de bons tuyaux à échanger avec nos lecteurs ? Partagez les en commentaire. Merci

13 Réponses

  1. Eric
    Eric at |

    Une solution qui fonctionne très bien est d’utiliser un VPN (il y en a des pas cher, moins de $5 par mois). Avec, vous pourrez regarder la TV de quasiment n’importe quel pays sans avoir à y être physiquement, et plus généralement d’avoir une adresse IP d’un pays de votre choix, ce qui permet de débloquer une grande quantité de contenus (vidéos YouTube, séries US, Netflix…)

    Ce site en parle plus en détail: https://master-vpn.fr/avantages-inconvenients-comparatif-vpn.html

    Reply
  2. RM
    RM at |

    Ne faites surtout pas l’erreur d’aller vers le site vision-France
    Certes, via leurs box, vous verrez la tv francaise…. Mais ils ne fournissent pas le service qu’ils vous vendent.
    Vous êtes obligés des de faire du « bricolage »
    Et niveau service après vente, c’est archives nul.
    Ils ne répondent pas aux questions.

    Reply
  3. David
    David at |

    La solution la plus économique et efficient est un service VPN (5$/mois). Ça vous permet de voir la TV pas que française, mais aussi d’avoir l’adresse IP dans n’importe quel pays pour déverrouiller le contenue de partout dans le monde. Ex : Séries Américaines, Foot international, Netflix, etc…

    Voici un guide des meilleurs VPN en dépendant de votre pays actuelle : https://www.vpnmag.fr/vpn-pays/

    Reply
  4. Antoine
    Antoine at |

    J’ai une fibre 100 mega à Montréal, mes parents qui sont à Lyon on une fibre free avec freebox v6. J’ai juste pris l’option multi-tv ( 2 ou 9€ selon le
    Modem de box) j’ai acheter un boîtier sicom vpn. Au Québec, mon routeur fait office de client vpn (acheter 15$ en ligne) et se connecte sur la box de mes parents du coup, tout mon home network à Montréal est localiser en France et dernière une box. J’ai donc pu mettre le second freebox player sur la tv du salon. Ce qui est pratique c’est qu’elle intègre un tuner tnt qui semble compatible avec la norme utiliser ici (pas teste car pas d’antenne ) se qui permettait d’y ajouté l enchaîne locale sans changer de source tv Pour info le serveur freebox integr un serveur VPN mais il ne permet pas de faire transiter le trafic IP TV jusqu’au Freebox Player ( VPN taggés 100) mais uniquement en Multi poste via l’ordinateur D’où l’utilisation du boîtier sicom VPN

    Reply
  5. Marcos
    Marcos at |

    Je suis expatrié depuis 5 ans et j’utilise un vpn pour regarder la télé française. J’ai testé les services dns aussi, mais je ne les trouve pas vraiment fiables, les chaînes tv changent très souvent leurs IP’s. Je recommande de mon expérience plutôt https://monvpn.com

    Reply
  6. Betrame
    Betrame at |

    Bonjour,

    Il est vrai que l’utilisation du VPN est efficace mais il arrive des fois qu’il ralentit la vitesse de connexion. Moi j’utilise un service des dns fourni par JCvpn,il est plus adapté au Streaming sur le net que le VPN et ne ralentit pas la connexion.
    A moi la télévision française ; )

    Reply
  7. Marc Albert Cormier
    Marc Albert Cormier at |

    Lors de mon déplacement sur Paris en mars dernier, j’ai échangé avec Annick Girardin, secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie, au sujet de la télévision française à l’étranger. Madame la secrétaire d’état fut très sensible à cette question, et nous sommes convenus d’échanger à nouveau à ce sujet. Une affaire à suivre,

    Marc Albert Cormier – Conseiller consulaire auprès du Consulat général de France à Toronto. Provinces de l’Ontario et du Manitoba.

    Reply
  8. MC
    MC at |

    La meilleure solution reste UnBlock-US. Ce service n’est pas un VPN donc pas susceptible d’être blacklisté par les services tel Hulu ou Pluzz. UnBlock-US est un service de DNS qui joue à l’intermédiaire entre vous et le site web qui géobloque.

    Reply
  9. Désidérius
    Désidérius at |

    ps: pourquoi parler si longuement de voilà Tv puisque ça ne concerne que les US ?! Donc aucun intérêt pour le Québec ou le Canada…

    Reply
  10. Désidérius
    Désidérius at |

    si je comprends bien, il n’y a en fait aucune solution réellement valable. Le VPN que j’utilise n’est pas si mal. Mais soumis aux fluctuations du signal internet. Cela permet tout de même de voir quelques émissions « interdites ». On ne comprend pas très bien pourquoi, alors que la France et le Québec développent depuis si longtemps des relations privilégiées, il est si difficile, voir impossible, aux francophones de regarder la télévision française librement. Il y a une contradiction de taille, non ? Reste à savoir à qui profite « le crime »… M Lefebvre a entièrement raison de se battre pour cet idéal d’une francophonie mondialisée et libre.

    Reply

Laisser un commentaire