Recours d’Olivier Piton pour les élections sénatoriales des Français de l’étranger

Olivier Piton, numéro deux sur la liste sénatoriale Les Républicains (LR) de Joelle Garriaud-Maylam et conseiller à l’AFE pour les États-Unis, vient de déposer un recours en annulation au Conseil Constitutionnel pour les élections sénatoriales du 24 septembre dernier, pour en contester le résultat.

L’ancien suppléant de Frédéric Lefebvre pour les élections législatives de 2013, candidat à l’élection sénatoriale de 2017, était bien placé sur la liste LR de la sénatrice sortante Garriaud-Maylam, qui n’a toutefois obtenu qu’un seul siège, le sien, écartant le leader de la droite en Amérique du Nord de son ambition sénatoriale.

Plusieurs voix s’étaient élevées contre « les pratiques » d’une des listes, qui a raflé deux sièges. Le sénateur socialiste sortant et réélu, Jean-Yves Leconte, avait notamment écrit sur son site web, au lendemain de sa réélection: « Cette élection, pour les Français de l’étranger, est malheureusement entachée du succès d’une liste dont les pratiques, lors de la campagne, interrogent sur les motivations des votes qu’elle a engendrés. »

Selon les règles du Conseil Constitutionnel, « L’instruction se caractérise par une procédure contradictoire, avec échange de mémoires entre les parties (…) Le Conseil constitutionnel peut soit rejeter la contestation et valider l’élection, soit prononcer l’annulation de l’élection, soit réformer les résultats et proclamer élu un autre candidat. « 

(crédit photo: Facebook)

À lire aussi:

Sénatoriales 2017 : Bansard joue les trouble-fête

 

 

Laisser un commentaire