Ramzi Sfeir, un franco-québécois progressiste dans la bataille municipale de Montréal

Ramzi Sfeir n’est pas un inconnu pour la communauté française de Montréal. Patron du parti socialiste local, numéro deux de la fédération socialiste des Français de l’étranger, il a décidé aujourd’hui de livrer une autre bataille: celle des élections municipales de Montréal.

Candidat de Projet Montréal dans Ahuntsic-Cartierville, il veut représenter les citoyens de son quartier, le district Saint-Sulpice, en tant que conseiller de Ville. Il estime important d’habiter le quartier que l’on veut représenter, car on est ainsi confronté aux mêmes problèmes quotidiens que ses voisins. Il mentionne notamment le bruit des avions ou l’irrégularité du ramassage des ordures ménagères.

Issu de plusieurs cultures, Montréalais depuis huit ans, il veut aujourd’hui « rendre à Montréal ce que cette ville lui a donné », en agissant au quotidien en tant qu’élu municipal.

Le 5 novembre, il tentera de ravir le district au candidat d’Équipe Coderre. Il appuie également une autre candidate franco-québécoise, Émilie Thuillier, originaire du nord de la France, conseillère municipale du district Ahuntsic depuis huit ans. Elle est présidente de la Commission sur l’examen des contrats à l’Hôtel de ville, ainsi que porte-parole de Projet Montréal sur les dossiers Aéroports de Montréal et 375e anniversaire. Elle est candidate à la mairie de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Un reportage de Nathalie Simon-Clerc:

Les candidats de Projet Montréal dans Ahuntsic-Cartierville: 

Le site de Projet Montréal: www.projetmontreal.org

(crédit photo: Nathalie Simon-Clerc)
 
Les résultats des élections municipales 2013 (source: MAMOT):

Arrondissement Ahuntsic-Cartierville

Laisser un commentaire