Le Québec reprend les recrutements de personnel infirmier en France cet automne

Recrutement Santé Québec (RSQ) a annoncé la reprise des recrutements de personnel infirmier en France. Du 19 novembre au 1er décembre prochains, RSQ va élire domicile à l’Hôtel Marriott du boulevard Saint-Jacques à Paris, pour procéder au recrutement de 142 infirmières ou infirmiers français. RSQ participera également aux Journées Québec à Paris les 25 et 26 novembre 2017. Ces missions de recrutement dans l’Hexagone avaient cessé depuis trois ans, faute de demandes.

Par Nathalie Simon-Clerc

C’est à Montréal, mais également en région que le besoin d’infirmières cliniciennes se fait sentir. Le CHUM, qui ouvrira les portes de son nouvel hôpital le 8 octobre, a mandaté RSQ pour recruter un centaine d’infirmières à Paris. Les autres établissements demandeurs sont situés en Abitibi-Témiscamingue, en Montérégie et à Québec (Institut de Cardiologie et de pneumologie de Québec), et recherchent une cinquantaine d’infirmières ou infirmiers.

  • CISSS Montérégie Est (Montérégie)                10 personnes
  • CISSS Montérégie Centre (Montérégie)          20 personnes
  • CISSS Abitibi-Témiscamingue (AT)                  4 personnes
  • IUCPQ (Québec)                                                    8 personnes         

Cette nouvelle mission de recrutement en France fait grincer des dents au Québec, notamment celles de Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), qui a déclaré à Radio-Canada la semaine dernière, que cette mission était « prématurée, alors qu’on n’arrive pas à voir le portrait réel au Québec ». (Radio-Canada)

RSQ annonce déjà qu’une autre mission en mai 2018 pourrait aussi avoir lieu selon l’évolution des besoins de recrutement. 

Un ARM pour le métier d’infirmier

Le métier d’infirmier fait l’objet d’un accord de reconnaissance mutuelle (ARM) entre la France et le Québec, qui permet, aux infirmiers diplômés d’État qui ont effectué leurs trois années d’études en France, d’être exemptés de faire la demande d’évaluation comparative des études effectuées hors du Québec, et d’être reconnus infirmiers cliniciens au Québec. Par contre l’ARM n’exonère pas d’entreprendre des démarches de reconnaissance et d’évaluation du diplôme auprès de l’ordre professionnel et des démarches d’immigration auprès du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).

De son côté, l’Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec (OIIQ) met en garde sur son site internet: « L’OIIQ tient à vous informer que l’acceptation d’une candidature en vertu de l’ARM ou d’une demande d’équivalence de diplôme ou de formation ne garantit pas une place de stage ni un emploi. Selon les informations mises à notre disposition, les infirmières françaises et les diplômés hors Québec ont actuellement de la difficulté à se trouver un stage en établissement d’enseignement ou en milieu clinique. »

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel du Québec : il regroupe plus de 74 000 membres, majoritairement des femmes.

Pour en savoir plus:

La mission de recrutement: recrutementsantequebec.ca/43/recrutement-d-infirmieres-et-d-infirmiers

Les postes disponibles: recrutementsantequebec.ca/10/mandats-actuels

ARM pour le métier d’infirmier/infirmière: www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/arm/ARM-infirmieres.pdf

Banque d’emplois de l’OIIQ: emplois.oiiq.org/

À lire aussi: 

Les infirmières françaises ne sont plus les bienvenues au Québec

(crédit photo: licence libre)

 

Laisser un commentaire