Présidentielle 2017 : Une vague En Marche en Amérique du Nord

Avec plus de 40% en Amérique du Nord (résultats partiels), Émmanuel Macron rafle la mise en Amérique du Nord. Il relègue ses adversaires loin derrière, notamment François Fillon (21%), sanctionné par les électeurs, et Jean-Luc Mélenchon (19%), qui incarne désormais la gauche de ce côté de l’Atlantique. À Montréal, les leaders d’En Marche et des Insoumis ont séduit les deux tiers des 23 000 électeurs.

Par Nathalie Simon-Clerc

Après quelques centaines de bulletins dépouillés à Montréal, les partisans d’Émmanuel Macron arboraient un large sourire samedi soir au Collège Stanislas. L’ancien ministre de l’économie de François Hollande est arrivé largement en tête dans les 24 bureaux de la métropole (36%). Il est talonné par Jean-Luc Mélenchon qui réalisent 30% des voix. La dynamique observée sur le terrain durant la campagne électorale s’est traduite dans les urnes.

François Fillon réalise la moitié du score de Nicolas Sarkozy en 2012 (14%), et Benoit Hamon divise par trois le score de François Hollande de 2012 (9,50%). La rupture envers les partis traditionnels est désormais consommée. On a assisté à un glissement des voix socialistes vers les Insoumis et vers Émmanuel Macron. De même, François Fillon perd des voix au profit de l’ancien ministre des finances.

Marine Le Pen reste stable avec 6% des voix, et retrouve son score de 2012.

À Québec, Émmanuel Macron réalise 31% des voix. Il est talonné par Jean-Luc Mélenchon qui réalise 25.50% et lâche François Fillon à 15% (Benoit Hamon: 8%).

En termes de participation, Montréal retrouve un chiffre déjà observé en 2012 (40%), alors que Québec a mobilisé 45% des électeurs.

A Montréal, il fallait s’armer de patience pour pouvoir glisser un bulletin dans l’urne. (reportage vidéo à suivre)

Une tendance identique en Amérique du Nord

Toronto a placé le leader d’En Marche en tête avec près de 50% des voix (Fillon : 17.50% et Mélenchon : 16%), de même que Vancouver (41%).

Les États-Unis, traditionnellement plus à droite, portent néanmoins Émmanuel Macron en tête du scrutin avec des scores de 40 à 60% suivant les postes consulaires. François Fillon perd beaucoup de terrain et occupe la seconde marche du podium.

(résultats partiels et non officiels)

(crédit photo: Baptiste Bardes-Saoli)

RÉSULTATS DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES À MONTRÉAL DEPUIS 10 ANS
                     
2007   2012   2017
                     
    Participation       Participation       Participation
INSCRITS 31486     INSCRITS 42841     INSCRITS 57822  
VOTANTS 14421 45,80%   VOTANTS 16959 39,59%   VOTANTS 23162 40,06%
BLANCS/NULS 74     BLANCS/NULS 166     BLANCS/NULS 225  
EXPRIMÉS 14347     EXPRIMÉS 16787     EXPRIMÉS 22937  
                     
Candidats                    
BOVÉ/VOYNET 625 4,36%   EVA JOLY 1233 7,34%   LASSALE 91 0,40%
LE PEN 474 3,30%   M. LE PEN 1145 6,82%   LE PEN 1477 6,44%
SARKOZY 4406 30,71%   N. SARKOZY 4426 26,37%   FILLON 3210 13,99%
MG BUFFET 56 0,39%   JL MÉLENCHON 1679 10,00%   MÉLENCHON 6609 28,81%
BESANCENOT 186 1,30%   PH. POUTOU 152 0,91%   POUTOU 178 0,78%
LAGUILLER 66 0,46%   N. ARTHAUD 32 0,19%   ARTHAUD 51 0,22%
BAYROU 3288 22,92%   FR. BAYROU 2256 13,44%   MACRON 7786 33,95%
DE VILLIERS 95 0,66%   DUPONT-AIGNAN 236 1,41%   DUPONT-AIGNAN 368 1,60%
S. ROYALE 5123 35,71%   FR. HOLLANDE 5546 33,04%   HAMON 2185 9,53%
SCHIVARDI 12 0,08%   J. CHEMINADE 65 0,39%   CHEMINADE 54 0,24%
NIHOUS 16 0,11%           ASSELINEAU 340 1,48%

(Tableau réalisé par l’Outarde Libérée)

 

Une réponse

  1. Chantal
    Chantal at |

    Significatif ce tableau .Merci ! Toutes les tendances principales montrent les évolutions qui ,finalement,ressemblent à celles de la France: chute de la droite et de la gauche par refus d’écouter les récriminations et les craintes des Français qui, en ont ras bol de la vie politico-politicienne, montée de 18 % de l’extrême gauche comme un avertissement et surtout les votes blancs et nuls qui ont été multipliés par 3 .Portes ouvertes «aux combines d’appareil »! CP.

    Reply

Laisser un commentaire