Présidentielle 2017: La communauté française de Montréal mobilisée pour réduire les files d’attente

Pour éviter les longues files d’attente observées lors de la journée de vote du 22 avril, les quatre principaux partis de Montréal se sont rencontrés hier, pour proposer des améliorations au Consulat général de France à Montréal et recruter des volontaires pour renforcer les bureaux de vote pour le 2e tour de l’élection présidentielle du 6 mai prochain.

Par Nathalie Simon-Clerc

« Notre objectif est commun : Il faut que tout se passe bien et que le vote sorte », a indiqué Brigitte Sauvage en préambule. L’ancienne élue à l’Assemblée des Français de l’Étranger, qui n’est affiliée à aucun parti, cumule de nombreuses années de bénévolat dans les bureaux de vote.

Les quatre principaux partis de Montréal, le parti Socialiste, Les Républicains, En Marche et les Insoumis, ont immédiatement répondu à l’appel de l’un d’entre eux, pour recenser les dysfonctionnements observés le 22 avril dernier, qui ont généré 2 à 3 heures d’attente pour les Français de Montréal et proposer des améliorations pour les opérations électorales du 6 mai.

En effet, les 6 000 électeurs supplémentaires, recensés par rapport à l’élection présidentielle de 2012, n’expliquent pas tout.

Ce n’est pas leur premier exercice de mobilisation. Ils avaient déjà organisé une manifestation « Je suis Charlie » en janvier 2015, qui avait rassemblé plus de 25 000 personnes à Montréal.

« La critique est facile, mais l’art est difficile. Nous, on a décidé d’agir! », disent-ils.

Des améliorations pour améliorer la circulation

Parmi les améliorations proposées, les responsables locaux proposent que deux entrées soient disponibles pour les électeurs, en fonction de la proximité de leur bureau de vote dans l’enceinte du Collège Stanislas. Comme ce fut le cas dans le passé.

De même, la signalétique devra être améliorée, notamment pour repérer facilement et rapidement son bureau de vote en fonction de la première lettre de son nom, mais aussi pour indiquer la sortie ou les toilettes.

Les responsables vont également demander qu’une vraie file prioritaire soit mise en place, pour les personnes âgées ayant de la difficulté à rester debout, les femmes enceintes ou encore les personnes ayant de la difficulté à se déplacer.

Il est également proposé de renforcer les bureaux de vote en bénévoles, afin de fluidifier les opérations électorales. Les responsables ont mis en place un dispositif pour recruter des volontaires.

Pour des raisons légales, les électeurs ayant déjà été convoqués, il n’est pas possible de créer un 2e lieu de vote pour cette élection. Cette solution a donc été écartée.

Volontaires recherchés !

La démocratie française se nourrit de bénévoles pour faire fonctionner les bureaux de vote, contrairement au Canada où les volontaires sont payés. Le 22 avril, les bureaux de vote ne fonctionnaient qu’avec la moitié des bénévoles nécessaires pour procéder correctement aux opérations électorales.

Un bureau de vote est composé d’un président et de plusieurs assesseurs, qui contrôlent le déroulement du vote, vérifient les identités ou encore font signer le cahier d’émargement. Un assesseur titulaire peut être remplacé dans la journée par un suppléant, pour se reposer durant les 15 heures de présence.

De même, le bureau de vote a besoin de scrutateurs pour dépouiller les votes à l’issue du scrutin. Plus il y a de scrutateurs, plus le dépouillement est rapide…

On recherche ainsi, 200 bénévoles pour les opérations électorales dans la journée, et 200 personnes pour dépouiller le vote le soir, pour les 24 bureaux de vote de Montréal.

Les responsables ont décidé de lancer un appel à la communauté française de Montréal pour recruter des volontaires pour participer aux opérations électorales. Les volontaires seront des assesseurs ou scrutateurs « libres », non affiliés à un parti politique. Les responsables de cette initiative promettent une expérience enrichissante dans une ambiance conviviale et sympathique!

Pour être assesseur :

  • Il faut être inscrit sur la liste électorale consulaire (LEC)
  • Il faut être disponible le 6 mai et se présenter à 7h30 au Collège Stanislas (titulaire)
  • Il faut présenter une pièce d’identité française

Pour être scrutateur :

  • Il faut être inscrit sur la liste électorale consulaire (LEC)
  • Il faut être disponible le 6 mai et se présenter à 19h30 au Collège Stanislas
  • Il faut présenter une pièce d’identité française

Si vous êtes intéressés pour être bénévole le 6 mai prochain, inscrivez-vous dès maintenant :

Indiquez si vous voulez être assesseur ou scrutateur (il est légalement impossible d’occuper les deux postes)

(crédit photo: Nathalie Simon-Clerc – NB: les Insoumis, retenus par des obligations professionnelles n’apparaissent pas sur la photo mais sont partie prenante de l’opération de mobilisation – Légende: de gauche à droite: Fidji, Ramzi, Aurelia, Karl, Brigitte, Baptiste, Christopher, Jérémy)

7 Réponses

  1. Chantal
    Chantal at |

    D’abord ,il y avait 2 systèmes de sécurité suite aux attentats aux Champs-Élysées ce qui a beaucoup ralenti le rythme .Ensuite ,c’est la première fois que je vois tant de jeunes ,des couples avec enfants ,femmes enceintes …Faut dire que 17000 jeunes sont arrivés au Québec depuis 2005 .Fuite des cerveaux de France ? A qui la faute ? Le consulat n’a donc pas pris la mesure de cette «cure de jouvence». Il y avait aussi la possibilité de voter par correspondance ou par procuration pour les Français les plus éloignés .Personnellement ,je ne suis pas pour le vote électronique (on en voit les polémiques aux E.U ) Maintenant ,vers 10h ,voyant la fille interminable de jeunes parents ,j’ai encouragé ceux qui m’entouraient d’aller exiger une file spéciale …Ce qui fut fait .A 11h, quand je suis sortie du bureau de vote ,une nouvelle file s’allongeait le long de Dollard …Good ! Espérons que le samedi 6 mai et aux législatives, des solutions efficaces seront mises en place .En tout cas, belle récupération pour les équipes locales des députés français de l’étranger pour nous conseiller quoi voter ,réparer les dégâts de leurs partis respectifs et au passage se faire de la PUB pour la revanche des législatives …Cela promet «le progressisme nouveau » !

    Reply
  2. Excellente initiative citoyenne à Montréal ! | Damien REGNARD 2017

    […] En savoir plus en cliquant ici. […]

  3. Pons
    Pons at |

    Dommage, je suis française mais pas inscrite sur les listes LEC car tempo ici, je vous aurais bien aidé

    Reply
  4. Parein
    Parein at |

    Prioriser également les familles, serait important.2h voire 3 avec de jeunes n’est pas une logistique aisée.

    Reply
  5. Ludovic Chacun
    Ludovic Chacun at |

    Ajouter des assesseurs et de scrutateurs ne suffit pas !
    ll faut des bénévoles, qui fluidifient le traffic.
    Ce sont ces derniers qui sont au contact des personnes qui viennent voter et qui indiquent les bureaux de vote, font patienter, calment, qui gèrent le flux (et les frustrations)…

    Je parle en connaissance de cause puisque j’étais bénévole samedi dernier, à la porte du petit gymnase et j’ai du gérer ce flot de personnes avec d’autres bénévoles.

    Reply

Laisser un commentaire