Le pop-rock, tendance punk-électro de la française Jeanne Added

Le Club Soda accueillait mardi 5 juillet, l’artiste française Jeanne Added. Cette artiste, au passé de musique classique et jazz, arrive sur la scène d’Outre-Atlantique avec une musique pop-rock à la limite du punk-électro.

Par Manon Lefevre-Mons 

C’est dans une salle remplie d’une cinquantaine de personnes seulement que Jeanne Added est arrivée sur scène, semblant presque gênée comme nous, de la situation. Les éloges sur sa musique sont partout en France, elle est présente sur la programmation de nombreux festivals français, pourtant à Montréal, le public ne semble pas avoir reçu le message.

Après deux chansons, elle demande au public de se rapprocher, ce qui rendait le concert presque intime. Au plus grand bonheur des spectateurs qui ont pu la voir de près sans se faire bousculer. Et pour eux, elle a donné le maximum, chantant, jouant comme si elle jouait toute sa carrière sur cette scène.

Seuls petits bémols, les signes au régisseur son, pour baisser, augmenter le volume de la voix, d’un instrument, et ceci pour presque toutes les chansons. C’est aussi ça de jouer sans retour son !

Ces moments de contrôle de l’artiste brisaient la proximité qu’elle avait créée quelques minutes avant. Quel dommage quand on connaît le potentiel de cette artiste accomplie, qui n’a plus besoin de faire ses preuves (en France pour l’instant) !

Peut-être Jeanne Added aurait-elle mérité une scène extérieure, ou les spectateurs auraient pu approcher, happés par sa musique envoûtante ? Il n’y a aucun doute sur la capacité de cette artiste à galvaniser les foules, puisqu’elle aura réussi au Club Soda, à faire danser la poignée de spectateurs, leur offrant un concert presque privé qu’ils ont tous apprécié.

(crédit photo : Festival de Jazz – Denis Alix)

Laisser un commentaire