En pleine tempête de neige, En Marche Montréal déroule sa stratégie de campagne: Convaincre les indécis

Il en fallait du courage à ceux qui ont décidé de participer à la dernière réunion du mouvement macroniste mardi dernier au Pourvoyeur, désormais leur lieu de rassemblement officiel. Une fois n’est pas coutume, la tempête de neige est souvent présente lors des conférences et réunions d’En Marche Montréal. En janvier déjà, elle n’avait pas empêché la quarantaine de curieux de venir assister à de la première réunion de l’année. Mais mardi soir, une dizaine de visages nouveaux se trouve dans l’assistance d’une trentaine de participants, attentive au thème « dévoilement de la stratégie de campagne ».

Par Cédrelle Eymard

Aller chercher les indécis là ou ils sont

C’est un peu le message lancé mardi soir aux troupes par les référents du mouvement. La tempête ayant refroidi les nouveaux venus, la quasi-totalité des présents sont des membres du comité et des habitués. La dizaine de « nouveaux » assiste, curieuse et attentive, à cette réunion de dynamisation de la stratégie de campagne d’En Marche Montréal. « À 40 jours du premier tour, nous souhaitons deux choses. Convaincre les gens d’aller voter. Convaincre les gens de se rassembler autour d’Emmanuel Macron », déclare Laurent Bonnefoix, l’un des co-référant. Effectivement, le sablier coule vite et les jours sont comptés avant le jour J. Nous souhaitons aller chercher les indécis où ils habitent. On met en place une stratégie de campagne concrète pour chercher les Français de l’étranger », explique Jérémy Paris, un autre co-référant. « Nous avons prochainement rendez-vous avec la Consule Générale de France pour savoir exactement ce que nous avons le droit de mettre en place concrètement pour cette campagne sur le terrain », précise Christopher Weissberg, troisième co-référant.

De nouvelles approches

Après avoir exposé les grandes lignes de la campagne, place aux nouvelles actions concrètes. Le mouvement, rappelons-le, est composé de six pôles, dont le pôle « Recrutement » et le pôle « Intégration des nouveaux membres ». « Nous avons comme projet d’aller hors Montréal, déclare Hind, l’une des responsables du pôle « Recrutement ». Nous souhaitons faire le tour du Québec et même au-delà, Sherbrooke, Québec et même Ottawa sont en cours de réflexion ». Ce sera pour l’élection présidentielle ou les législatives. Nous voulons toucher d’autres communautés que celle de Montréal ». Et Alexia, l’autre responsable, de rajouter « Nous voulons à la fois convaincre de s’impliquer et convaincre les indécis au vote ».

À noter, le Pourvoyeur devient officiellement le lieu de rassemblement d’en Marche Montréal. Désormais, une permanence sera tenue tous les mardis de 18 heures à 21 heures et tous les samedis de 13 heures à 16 heures. « Nous mettons en place des kiosques fixes au Pourvoyeur et souhaitons mettre en place des kiosques temporaires mobiles en extérieur », explique Jérémy Paris. Ainsi, des membres du comité pourront renseigner chaque curieux, volontaire ou engagé de manière fixe. En outre, le prochain rendez-vous du mouvement arrive très bientôt. Lundi 20 mars au soir, le Pourvoyeur accueille En Marche pour une rediffusion du premier débat pour les élections présidentielles, rediffusion qui sera suivie d’un débat autour d’un verre.

Laisser un commentaire