Philippe Couillard de l’Espinay : un Français à la tête du Québec

Le libéral Philippe Couillard a gagné son pari en remportant largement les élections hier au Québec, et en devenant le 31ème Premier ministre de la province. Il fait également partie de ces nombreux politiciens québécois qui, comme Marie Malavoy, Louise Beaudoin ou Thomas Mulcair, sont riches de leur double citoyenneté canadienne et française.

Philippe Couillard est devenu hier soir Premier ministre du Québec. C’est un revenant de la politique, puisqu’il avait été ministre de la Santé du premier gouvernement Charest en 2003. Neurochirurgien, cet homme de 57 ans est un passionné de Napoléon. Il a trainé l’ouvrage de Serge Joyal « Le mythe de Napoléon au Canada français » dans sa caravane de campagne durant plus d’un mois. L’empereur corse lui a porté chance.

« On est tous québécois », a lancé le nouveau premier ministre à ses partisans hier soir après la victoire. Pour marquer son attachement à la langue française, il s’est dit responsable de la seule société francophone en Amérique du nord, et a qualifié les Québécois de « peuple fort, fier et ambitieux ».

Élu du PLQ en 2003, Philippe Couillard a déjà une carrière médicale prestigieuse derrière lui lorsqu’il se lance en politique. C’est à 16 ans qu’il intègre la Faculté de médecine de l’Université de Montréal pour devenir neurochirurgien à 28 ans. Après cinq ans en politique et un passage dans le secteur privé, et notamment chez Sécor, il se lance à l’assaut du PLQ, dont il devient le chef en mars 2013. Il est aujourd’hui le 4ème médecin à devenir Premier ministre du Québec.

De nationalité française par sa mère, Philippe Couillard est aussi le descendant de Guillaume Couillard de L’Espinay, qui a rejoint le Québec en 1663, et qui fut le premier colon français de Nouvelle-France à être anobli par le roi Louis XIV. Il appartient à la célèbre famille Couillard de Montmagny, dont son père et son grand-père sont originaires.

Le nouveau premier ministre franco-québécois a une feuille de route chargée devant lui. Il a notamment promis aux Québécois de réviser le système des droits de scolarité avantageux dont les étudiants français bénéficient au nom d’un accord de 1978, et dit vouloir s’inspirer du système de santé français pour développer les GMF (groupes de médecine familiale) et améliorer ainsi l’accès à un médecin pour chaque Québécois.

De son côté, Frédéric Lefebvre, député UMP d’Amérique du nord, a salué aujourd’hui la victoire du nouveau Premier ministre du Québec, en le félicitant chaleureusement. Il promet de saisir officiellement le Gouvernement Couillard sur le projet d’augmentation des frais de scolarité des étudiants français et de lever les difficultés d’application des ARM.

 

(crédit photo : Parti Libéral du Québec)

4 Réponses

  1. François-Pierre Lussier
    François-Pierre Lussier at |

    Comme votre Sarkozi, ce Couillard est à la solde des banquiers et des TOTAL (comme dans totalitaire?). Louis XIV a peut-être anobli son ancêtre Guillaume, qui se trouvait à être le cousin de l’un de mes ancêtres, il n’a pas bleui son sang. Ne craignez pas pour nous, car nous nous occuperons de lui en temps et lieu. Craignez pour vous. Il n’est jamais trop tard.

    Reply
  2. Amazigh
    Amazigh at |

    Il n’a pas été élu avec un majorité populaire ,le système Canadien étant ce qu’il est ,il gouverne majoritairement avec 38% des voix seulement ,il impose a 62% du peuple ses vision d’avenir du pays ,un peu loufoque non?

    Reply
  3. Madeleine
    Madeleine at |

    n’importe quoi, parti de la corruption, le Québec va se faire couillonner par ce couillon

    Reply
  4. Sarcastique-de-nature
    Sarcastique-de-nature at |

    « La bonne politique est de faire croire aux peuples qu’ils sont libres. »
    « La répétition est la plus forte des figures de rhétorique. »

    deux Phrases de Napoléon Bonaparte …… puisqu’il est fan !!

    Reply

Laisser un commentaire