« On a besoin de toi, c’est urgent » : quand l’UMQ courtise les travailleurs français

En mission économique dans l’Hexagone jusqu’au 19 janvier, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) participera samedi au Salon du travail et de la mobilité professionnelle, à Paris. Objectif du déplacement? Convaincre le plus grand nombre de Français  de venir travailler et s’installer au Québec. Et pour preuve : l’UMQ a baptisé sa mission « On a besoin de toi, c’est urgent ». 

Par Sandrine Bourque, rédactrice en chef adjointe

Ce n’est un secret pour personne : le Québec vit présentement une importante pénurie de main-d’œuvre, particulièrement en région. À l’heure où plus de 100 000 emplois sont à pourvoir dans la province, le président de l’UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, estime que « les municipalités ont un rôle central à jouer pour attirer les talents de partout dans le monde ».

Souhaitant « faire partie de la solution », l’UMQ a donc pris l’initiative d’envoyer une délégation en mission économique en France du 13 au 19 janvier. Axée sur le recrutement, la mission « permettra non seulement de trouver des candidates et des candidats aptes et intéressés, mais aussi d’identifier les obstacles à l’embauche de travailleurs étrangers », fait valoir Suzanne Roy, présidente ex-officio de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie, qui prend part à la délégation.

En plus de Mme Roy, les maires de quatre municipalités québécoises – Contrecoeur, Deux-Montagnes, Matane et Saint-Donat – accompagnent Alexandre Cusson dans le cadre de cette mission économique. Tous ont fait des maillages avec les entreprises situées dans leurs municipalités afin d’arrimer plus facilement un chercheur d’emploi à un poste disponible dans leur région.

Des candidats en demande

Pour Alexandre Cusson, il ne fait pas de doute que le recrutement de travailleurs étrangers en France comporte sont lot d’avantages pour les entreprises québécoises. Outre le fait que les personnes candidates maîtrisent déjà la langue française, les nombreuses ententes bilatérales entre le Québec et la France sont également des facteurs facilitant leur recrutement.

Lors du Salon du travail et de la mobilité professionnelle, l’un des plus importants salon de l’emploi en France, l’UMQ tiendra un kiosque d’information au village « J’ose le monde ». Objectif : rencontrer des demandeurs d’emplois et faire valoir les nombreux avantages de s’installer au Québec. « Nous prévoyons une bonne affluence et nous pensons revenir avec des boites pleines de curriculums vitae! », se réjouit Suzanne Roy.

La délégation profitera également du déplacement pour rencontrer diverses associations et diplomates français, notamment l’Association des maires de France, la Chambre de Commerce France-Canada, l’ambassadrice du Canada en France, madame Isabelle Hudon, ainsi que la déléguée générale du Québec à Paris, madame Line Beauchamp, qui doit quitter ses fonctions sous peu.

[Crédit photo : Sandrine Bourque ]

Laisser un commentaire