Olivier Cadic veut rebaptiser Bercy en Monsieur Bricolage

Le sénateur UDI des Français de l’étranger, Olivier Cadic, s’insurge dans sa dernière infolettre, contre les incertitudes que laisse planer le ministère des Finances, autour du régime de la CSG-CRDS des expatriés français. En effet, si le serveur des services fiscaux des non-résidents indiquent ne pas avoir d’instructions, des indiscrétions publiées dans Les Échos et Le Figaro révèlent que Bercy songerait à modifier la destination des sommes issues de la CSG-CRDS, pour les affecter au Fonds de Solidarité Vieillesse, et ne plus être en infraction avec la législation européenne. Le sénateur Cadic indique qu’il « faudra rebaptiser Bercy en Monsieur Bricolage ! Je m’opposerai alors à des pratiques qui discréditent l’Etat et qui entraîneraient une nouvelle condamnation européenne pour notre pays. »

Laisser un commentaire