Thierry Quenette : Objectif nu

Depuis 20 ans le Français Thierry Quenette fait son chemin dans la photographie à Montréal, bâtissant sa notoriété au fur et à mesure des milliers de clichés de mode, portraits, contrats publicitaires et corporatifs. Il a sorti le 10 février son premier recueil Corps de femme, femme encore, 97 photos en noir et blanc qui présentent son éternelle passion : le nu artistique.

Par Théodore Doucet

Ses photos épurées, sans aucun artifice ni composant entourant le corps des modèles, font ressortir la sensualité des poses et la féminité des courbes. Les traits purs, les variations de noir et blanc qui impriment la nudité comme livrée à la nature, délivrée de la mode et des contraintes, voici ce qui a motivé Thierry Quenette à immortaliser la beauté sur pellicule. « J’ai commencé dans le nu par accident, j’ai ce côté obsessif de vouloir shooter tout le temps, explique le quadragénaire qui a travaillé notamment pour le magazine Vogue. Je travaille dans un environnement de femmes, les maquilleuses, stylistes, assistantes…A travers mon travail, j’ai voulu leur rendre hommage et exprimer l’amour que j’ai pour elles. » Toutes ses muses, professionnelles et amatrices de 20 à 40 ans, ont été photographiées en studio à Montréal, dans une atmosphère intime, sécurisante et respectueuse.

ThierryQuenette
Crédit photo : Déborah Lyra

« Ma plus belle récompense : que les femmes disent qu’elles apprécient ce livre »

Travailler dans la confidence des femmes ne s’improvise pas : « Le plus important est de mettre les modèles à l’aise, ce que je sais faire. Lors des shoots, je reste assez loin des modèles, parle beaucoup et tranquillement, les lumières sont tamisées, comme je le fais lors d’autres types de photographies. Je sais précisément ce que je veux obtenir lors des sessions, ce qui rend ces shootings assez courts, je ne veux pas laisser le modèle nu trop longtemps. » La centaine de photographies du livre a ainsi été obtenue au fil de plusieurs années de séances en studio.

Le photographe ne restera pas sur cette auto-production. En effet, il a en vue deux autres éditions en route. L’une tournera autour de modèles féminins, cette fois par des portraits, des clichés de mode et (surprise !) de nu capturés avec des vieux appareils photo. La dernière sera une sélection d’images de tatouages, forcément un tant soit peu dénudé, et entièrement en noir et blanc.

Corps de femme, femme encore, disponible auprès de Thierry Quenette.

(Crédit Photo : courtoisie Thierry Quenette)

Thierry Quenette sur Facebook : Page Thierry Quenette

Laisser un commentaire