Nicolas Pagnol, promoteur de l’œuvre de son grand-père Marcel à Montréal

Le théâtre Outremont rendait un hommage jeudi soir à Montréal, à l’œuvre du dramaturge et romancier Marcel Pagnol. Classiques de la littérature francophone, ses romans ont transcendé les frontières, l’établissant en réel ambassadeur et mythe de la culture française. Mais ce sont ses films aussi, dont la trilogie marseillaise La Gloire de mon père, La Fille du Puisatier, ou Manon Des Sources – pour ne citer qu’eux – qui ont fait de Pagnol la légende drôle et romantique qu’évoque son nom aujourd’hui.

Par Camille Balzinger

Joint par téléphone, le petit-fils de Marcel Pagnol nous raconte la genèse du projet. Ami d’enfance d’Isabelle Longnus , cette dernière, installée au Canada, lui confie que le public québécois semble connaître Pagnol mais souhaiterait le découvrir plus. Les production Leclerc parient sur le succès du projet, et ce dernier est monté en tout juste six mois. Constitué de la pièce Jules et Marcel en première partie (mise en scène par Nicolas Pagnol et avec la participation de Raymond Cloutier), d’une discussion avec les comédiens, puis de la projection du film Marius, le public a donc eu le privilège de découvrir Marcel Pagnol de différentes façons.

Cette création exclusive (le format pièce, discussion, projection) vise à présenter l’homme, à contextualiser son œuvre, et à montrer pourquoi elle reste majeure dans le cinéma du vingtième siècle. La participation de Raymond Cloutier – comédien et acteur québécois – permet le lien entre l’œuvre et le Québec : il s’agit pour lui de narrer à ses concitoyens les échanges entre les deux autres comédiens, rendant l’œuvre, monument français, accessible et adaptée outre atlantique.

Une représentation ludique et pleine d’humour

La soirée commence par la pièce, Jules et Marcel, narrée donc par Raymond Cloutier et interprétée par Fred Achard (à l’accent marseillais tonitruant) et Christian Guérin. Mise en scène par Nicolas Pagnol et adaptée par Pierre Tré-Hardy, la pièce consiste en un échange épistolaire entre Marcel Pagnol et Raimu. On y voit la relation tendre entre les deux amis, les rapports de pouvoir sans cesse interchangés entre l’un et l’autre, les passages de l’amour à la colère… En bref, ici se passe la rencontre de deux génies du cinéma et théâtre français ayant besoin l’un de l’autre, jouant de séduction permanente, pour l’amour du cinéma. Si la pièce adopte un ton léger, plein d’humour, il ne s’agit pas là d’un simple vaudeville, mais surtout d’un savant mélange de rire et de sérieux. Les comédiens, excellents dans les deux registres, tiennent en haleine le public curieux de connaître la teneur des échanges, concernant les collaborations et leurs conditions du comédien et du dramaturge. Finalement très bon enfant, la pièce montre toute la complexité d’un amour fraternel paraissant immuable, à travers le temps et le succès.

S’ensuit le temps de la rencontre, où tout le monde au bar est libre d’aller féliciter, interroger, discuter avec Nicolas Pagnol et les comédiens.

Après ça, débute la projection du film, Marius, rénové l’an passé en 4k et initialement tourné en 1931. Classique solide du cinéma francophone, l’histoire se déroule au bar en front de mer de César, le père de Marius. Histoire d’amour et enfant criant capitaine! capitaine!, partie de carte et petits déjeuners, il est toujours agréable de se revoir un tel classique dans une aussi belle salle que celle du théâtre Outremont.

Le but visé par la création exclusive est finalement atteint : le public a découvert un Marcel Pagnol intime, à travers la pièce et la discussion, et son travail génial grâce à Marius !

Autres représentations au Québec:

Autres représentations au théâtre Outremont: www.theatreoutremont.ca/fr/evenements/?prog_type=marcel_pagnol&page_id=458

Laisser un commentaire