Montréal : un samedi électoral pour « accomplir son devoir »

Par Maëlle Besnard et David Provost-Robert

Malgré le temps estival à Montréal ce samedi, 2475 électeurs se sont déplacés pour voter à l’urne pour les élections consulaires. « Accomplir son devoir », c’est la principale motivation qui a poussé les Français de Montréal a franchir les portes du bureau de vote.

Bruno Clerc, Consul général de France à Montréal, avait tenu à présider lui-même le bureau de vote numéro 1. Cinq bureaux de vote étaient à la disposition des électeurs qui souhaitaient s’exprimer pour ces premières élections consulaires. Pour plusieurs électeurs, voter reste un devoir. «  Dans plusieurs pays, il y a des dictatures, et nous, nous avons le choix de voter, il faut en profiter », a déclaré Patrick Tabourin.

L’importance de participer à ces élections ne s’accompagne pas forcément d’un intérêt : « Je ne suis rien, je ne connais pas les programmes, je ne sais pas qui fait quoi, mais des gens se sont donnés la peine de m’envoyer des documents de votes, c’est de l’argent des contribuables donc le minimum c’est de les honorer en se présentant », a dit Jules Vanier.

Certains électeurs ont quant à eux évoqué des motivations différentes. « On vient voter pour des représentants locaux qui donneront des réponses, surtout dans les demandes de pensions et les études pour les jeunes », a précisé Raymond Rousseau, président des anciens combattants d’Algérie.

Mais les Français de Montréal pouvaient également s’exprimer pour les élections européennes, pour lesquelles cinq bureaux de vote étaient ouverts au Collège Stanislas. Certains électeurs semblent préoccupés par l’avenir de l’Union européenne : « Est-ce que l’Europe que nous voulons est celle de la finance et des banques ou souhaitons-nous une Europe sociale ? Nous sommes là pour répondre à ces questions », a soulevé Joël Fillion.

Pourtant, à l’issue du dépouillement des élections consulaires, près de 700 bulletins glissés dans l’urne par les électeurs, ont été annulés.

Un reportage de Rozenn Nicolle, Nathalie Simon-Clerc, Maëlle Besnard et David Provost-Robert

 

Les résultats

L’UDI fait les frais des règlements de comptes de l’UMP

Laisser un commentaire