Montréal : les élections consulaires seront-elles annulées ?

Alors que la campagne des élections à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE), deuxième étape de la nouvelle représentation des Français de l’étranger, est lancée depuis quatre jours, des rumeurs de recours en annulation des élections consulaires de Montréal courent en ville.

Quatre recours pour l’élection consulaire de Montréal, auraient été déposés devant différentes juridictions dont le Conseil d’État. Le consulat de Montréal n’a pas répondu à notre demande d’information, et donc pas confirmé cette rumeur. Le « déposant » supposé n’a pas souhaité communiquer non plus pour le moment.

On peut aisément deviner que l’un des recours concerne la liste de Sophie Mohsen, qui prétendait rassembler la gauche au Canada et soutenir le premier Ministre Manuel Valls. L’intitulé de la liste « Pour le Rassemblement de la gauche française au Canada », ainsi que l’utilisation frauduleuse du logo du Parti socialiste, ont pu être de nature à affecter notablement la sincérité du scrutin.

Plusieurs centaines de ses bulletins ont été annulés par trois bureaux de vote sur cinq le soir du 24 mai. Sans ces bulletins annulés, elle serait arrivée en tête de la gauche à Montréal.

 

Sophie Mohsen soutient Manuel Valls et … François Lubrina!

Plus déconcertant encore, lors du dépôt des candidatures à l’Assemblée des Français de l’Étranger, dont la campagne a démarré il y a quatre jours et s’achèvera le 20 juin, on a eu la surprise de constater que Sophie Mohsen avait rejoint le leader de la liste de la Droite Unie, responsable de la droite locale jusqu’à son exclusion de l’UMP en 2012. Elle figure en seconde position de la liste de François Lubrina. « Le crime est signé! », s’était exclamé Ange Sitbon, directeur des élections de l’UMP à Paris en avril dernier lorsqu’il avait pris connaissance des intitulés de liste.

En privé, François Lubrina se prévaut d’un large rassemblement pour justifier son choix. Par ailleurs, avant de travailler pour le NPD, Sophie Mohsen, fille de la seconde de liste de François Lubrina, Virginie Beaudet, était adhérente de l’UMP jusqu’en 2010. Les électeurs auraient-ils été trompés ?

C’est précisément ce qu’insinue Brigitte Sauvage, tête de liste du Rassemblement des Français de gauche et élue conseillère consulaire, et qui écrit sur son mur Facebook : « Regardez donc les alliances et vérifiez pour qui vous avez voté finalement ».

 

Les manœuvres pour l’AFE ont commencé

Les élections à l’AFE constituent la 2e étape de la réforme de la représentation des Français à l’étranger. Les conseillers consulaires du canada, au nombre de 18, composent le corps électoral pour l’élection des quatre conseillers à l’AFE pour le Canada. Comme pour les élections consulaires, c’est également un scrutin de liste à la plus forte moyenne qui a été retenu, avec alternance obligatoire entre les deux sexes. Les listes étant parfois difficiles à constituer, la loi autorise de coucher le nom d’un conseiller consulaire élu ailleurs dans le monde, pour respecter le nombre de quatre et l’alternance des sexes.

Quatre listes se présentent. Une liste de gauche, on l’on retrouve les deux élus de Montréal, Brigitte Sauvage et Yan Chantrel, qui ont échangé leur place pour ce scrutin. En effet, c’est Yan Chantrel qui mène la liste, devant Brigitte Sauvage, Jérôme Spaggiari, élu à Québec, et Francine Watkins, élue à Toronto, qui fut au Modem dans le passé. La liste de François Lubrina, veut « rassembler les Français du Canada », et compte Sophie Mohsen, dont on ne sait plus si elle roule à gauche ou à droite, Philippe Armengau, élu à Toronto, également sur une liste de « La Droite Unie », et Marie-Claire Ortis-Sparrow, élue dans la 2e circonscription du Royaume-Uni. Alors qu’on a longtemps murmuré le nom de Séverine Boitier, élue UDI de Montréal, pour conduire une liste centriste, c’est finalement Pierre Touzel, élu à tendance Modem à Vancouver, qui conduira une liste d’Union des indépendants, composée de Danielle Thaler de Vancouver également, de Daniel Brignoli, socialiste, dont on dit qu’il a rejoint cette liste, fâché d’avoir été écarté de la liste de gauche de Yan Chantrel. Les Indépendants ont complété leur liste avec Hélène Demeestere, élue à Los Angeles.

Quand à la liste UMP, c’est le jeune collaborateur du député Frédéric Lefebvre qui la conduira, Michaël Pilater, alors que l’on avançait le nom de Marc Cormier, qui se retrouve finalement en 3e position. Pour compléter la parité, l’UMP est allé chercher deux femmes élues aux États-Unis, Annie Boutin-King et Sophie Lartilleux-Suberville.

Chacune des listes devrait rafler un siège, avec la méthode de la proportionnelle à la plus forte moyenne. La gauche peut compter sur cinq voix, et ne manquera pas de tenter de séduire Philippe Molitor du Front de gauche. Les Indépendants comptent trois voix, et tenteront de rallier Séverine Boitier pour faire un siège. François Lubrina devrait ravir un siège, grâce à Yves Saliba, qu’on lui dit acquis. L’UMP peut compter sur quatre voix et un siège. Mais tout ce processus électoral, qui dure depuis trois mois, pourrait bien revenir à la case départ dans quelques mois, si les recours montréalais se confirment et si le Conseil d’État décide que le scrutin a été entaché d’irrégularités, et mérite d’être annulé.

Les élections auront lieu le 21 juin pour l’Amérique du nord, et le 13 juin pour le vote par anticipation.

 

Les Conseillers consulaires au Canada

Vancouver :

Pierre Touzel (Union de l’Ouest du Canada – Modem)

Franck Point (UMP-UFE)

Danielle Thaler (Union de l’Ouest du Canada)

 

Toronto :

Marc Cormier (UMP-UFE)

Philippe Armengau (La Droite Unie)

Daniel Brignoli (Français du monde)

Francine Watkins (Français du monde)

 

Montréal :

François Lubrina (La Droite Unie)

Sophie Mohsen (Pour le rassemblement de gauche)

Séverine Boitier (UDI)

Michaël Pilater (UMP-UFE)

Brigitte Sauvage (Rassemblement des Français de gauche)

Yan Chantrel (Rassemblement des Français de gauche)

Philippe Molitor (Front de gauche)

 

Québec :

Yves Saliba (liste associative)

Michel Gaudard de Soulage (UMP-UFE)

Jérôme Spaggiari (Rassemblement des Français de gauche)

Nathalie Bonneu (Rassemblement des Français de gauche)

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire