Le Mont Réel, un espace culturel en écho au Mont-Royal

Le Mont-Royal a un petit frère. L’Université de Montréal, en partenariat avec le Consulat général de France à Québec et l’Institut Goethe, vient d’inaugurer à Montréal, le Mont Réel, un espace multimodal et multi-activités.

Par Aurelie Tobia

Alors que l’Université de Montréal a commencé la construction de son nouveau campus MIL, sur l’ancienne gare de triage d’Outremont, elle est également partenaire avec le Goethe Institut et le Consulat général de France à Québec, de la construction d’une petite montagne nommée, Mont Réel. Celle-ci a été inaugurée par l’ensemble des partenaires le 15 Juillet 2017.

Le Mont Réel a été appelé ainsi pour faire résonance au Mont-Royal et devrait permettre aux artistes et artisans de pouvoir montrer leurs talents. D’après Laurent Lalanne, Attaché culturel du Consulat, le but étant de « rendre vivant et visible le travail de création des artistes ».

Laurence Haguenauer, consule générale de France à Québec, inaugure le Mont-Réel à Montréal. – crédit: Aurélie Tobia

Le renouveau en marche

Bien que l’idée ait émergé il y a près d’un an, le chantier de construction a quant à lui débuté il y a trois semaines. Les soutiens aux projets sont nombreux, notamment Construclab qui a été d’une grande aide pour trouver l’emplacement ainsi que le design lié au Mont Réel.

Situé sur le terrain d’une ancienne gare de triage, le Mont Réel a été construit pour montrer « quelque chose de très humain, très artisanal et placé dans un endroit inexploité pour donner un nouveau souffle », explique M. Lalanne.

Le Mont de l’unité

Le projet, qui a coûté plus de 100 000 euros (environ 150 000$ CAD) venant de l’ensemble des partenaires, se veut un lieu de rassemblement où toutes les communautés pourront se retrouver. La création d’une telle idée vient d’un « désir commun, quand il y a du désir et une envie, on peut bouger les montagnes, c’est pour cela qu’on en a fait une », s’amuse l’Attaché culturel français.

Mais cet espace culturel pourrait également accueillir d’autres activités telles que le chant ou encore des expositions. Des associations ont commencé à embellir le chantier comme Bioma, qui a créé un potager tout autour du Mont Réel pour pouvoir ainsi faire un marché de fruits et légumes, ou encore l’association Les Amis de la montagne. Le Mont Réel, selon M. Lalanne, « appartiendra à ceux qui veulent se l’approprier » et il continue en espérant que cela devienne « une promesse de quelque chose ».

De nombreux artistes locaux, français et allemands ont également contribué pour faire vivre ce petit mont et ce qui sera aux alentours de celui-ci. Les entreprises comme Cecobois ont également participé en offrant des matériaux propices pour la construction de la petite montagne.

(crédit photo: Aurélie Tobia)

Laisser un commentaire