Monique Giroux vs André Manoukian

Montréal, le 22 janvier – Une langue ne suffit décidemment pas pour se comprendre. Les clichés ont la vie dure, et cette fois-ci le béret et la baguette des Français ne sont pas sur la scellette. L’image du Québec et des québécois souffrent de clichés désuets qui ont mis Monique Giroux (Radio-Canada) en colère, contre une chronique de son homologue de France-Inter, André Manoukian, alors qu’il faisait l’éloge de l’album de Pierre Lapointe le 15 janvier dernier.

Piquée au vif, Monique Giroux lui a répondu dimanche dans son émission sur Espace Musique. Mais l’affaire commence à faire grand bruit de part et d’autre de l’Atlantique.

C’est Patrick Masbourian, dans son émission PM sur Radio-Canada (édition Est du Québec), qui a organisé une rencontre radiophonique au sommet cet après-midi, entre Monique Giroux et « André Manoukiane », pour tenter de mettre fin à la chicane.

Cliquez sur Play pour écouter l’extrait de l’émission PM

 

Cet incident fait suite au reportage de TF1 sur l’hiver à Québec, qui avait semé l’hilarité générale dans la Province autant qu’une remarque acerbe du ministre québécois Pascal Bérubé.

Heureusement une langue commune permet au moins de s’expliquer sinon de se comprendre…

Une réponse

  1. Claude Ader-Martin
    Claude Ader-Martin at |

    Peut-être que notre commentateur souffre du syndrome de la ceinture fléchée qui réduit aux yeux de certains Français le Québec au pays de la motoneige et du sirop d’érable. Quant à l’air salé des Laurentides, c’est certainement le goût des haricots rouges qui perturbe son sens géographique….
    Heureusement que le ridicule ne tue pas. Monsieur Manoukian serait depuis longtemps en coma dépassé

    Reply

Laisser un commentaire