Mobilisés, les Macronistes sont En Marche! à Montréal

Quelques mois après la création d’En Marche!, le mouvement politique d’Emmanuel Macron, des partisans de l’ancien ministre français de l’Economie ont récemment formé un rassemblement citoyen à Montréal. Depuis leur première rencontre du 8 novembre, ils veulent se réunir tous les mardis soirs pour débattre et créer un rendez-vous public d’échange collectif. Portrait d’un mouvement français en pleine fondation.

Par Cédrelle Eymard 

« Nous voulons d’abord créer un mouvement d’idéation collective ». Voici comment Jérémy Paris, co-référent du mouvement montréalais, présente ce rendez-vous hebdomadaire. Chaque mardi, un thème est choisi parmi cinq grandes problématiques (le modèle social français, la laïcité, l’enseignement supérieur canadien et français, les nouvelles pratiques politiques et l’Europe), un intervenant extérieur est présent pour animer la réunion, et les adhérents débattent. Une vingtaine de personnes étaient présentes ce 8 novembre lors de la première réunion qui avait pour thème « Le populisme et la mondialisation », comme en écho à l’élection de Donald Trump qui allait intervenir quelques heures plus tard. Invité pour cet atelier, Guillaume Callonico, ancien professeur de sciences politiques à Brébeuf.

Ce format-test tend à se généraliser pour devenir un vrai rendez-vous public hebdomadaire interactif. En Marche ! Montréal se veut avant tout un lieu de discussion. « L’idée est de socialiser le débat politique. Rendre à nouveau la chose publique », précise Jérémy Paris. Ce jeune français, au Québec depuis six ans, n’est pas un militant acharné. Diplômé en communication-marketing, ancien membre de l’association des Savoyards du Québec, il voit en ce mouvement un premier vrai engagement politique. À ses côtés, Christopher Weissberg, franco-américain de trente ans, référent principal d’En Marche ! Montréal. « J’ai toujours voulu m’engager, explique-t-il. J’ai travaillé en politique auprès d’un collaborateur parlementaire, député PS des français de l’Etranger à Londres et j’ai également œuvré auprès d’une ONG ».  

Derrière Emmanuel Macron, le candidat ?

Première réunion d'En Marche! Montréal le 8 novembre dernier
Première réunion d’En Marche! Montréal le 8 novembre dernier – crédit: Cédrelle Eymard

Chacun voit en Emmanuel Macron un nouveau visage du monde politique et surtout de la politique. « Il est pragmatique.  Il cherche ce qu’on appelle le bon sens », précise M. Paris. Et Christopher d’ajouter: « il a une vision globale de la société, il a un vrai projet de société. Et surtout, il met au centre du débat la société civile ». Ce qui importe aux deux référents, c’est l’idée d’un nouveau monde politique où chacun peut être politique. « Les français sont prêts à voter pour une personne issue de la société civile, ils veulent une nouvelle forme de représentativité ». Ils voient en Emmanuel Macron un réformateur de l’actuelle vision politique. Jérémy et Christopher cherchent la proximité, le rassemblement, l’union. S’ils se disent « macronistes », ils ne ferment le groupe à personne. Tout un chacun y est libre de venir et de discuter, peu importe son bord politique. Le but reste d’être fédérateur derrière une idée globale de la chose politique. 

Ce n’est plus vraiment un secret. Emmanuel Macron devrait annoncer début décembre sa candidature pour les présidentielles de 2017. En Marche! Montréal soutient son candidat, « son champion ». Si d’aventures, il ne se présentait pas? Le groupe semble vouloir poursuivre sa route, en maintenant les débats et les réunions: « on garderait l’héritage de son approche, on maintiendrait la chose publique ».

Les Français du Canada, cible du mouvement En Marche!

Très rapidement, Emmanuel Macron s’est intéressé aux Français de l’étranger. Conscient du potentiel et de la force de cette population, il a d’ailleurs de nombreuses fois ciblé les Français d’Amérique du Nord. Si le mouvement En Marche! Montréal prend de l’ampleur selon les référents, avec 300 adhérents dont 50 membres actifs (l’adhésion est gratuite), il commence à faire également des émules à Toronto, Ottawa et Québec. Le mouvement pourrait ainsi se globaliser au Québec, et plus encore, au Canada. « Il y a beaucoup à faire pour les français de l’étranger, notamment les Français du Québec. La santé, l’éducation, l’université sont des thèmes importants », explique Christopher Weissberg.

Le prochain rendez-vous publique devrait se tenir courant décembre sur le thème de « l’Europe ».

(crédit photo: Site En Marche!)

4 Réponses

  1. Gaspard Skoda
    Gaspard Skoda at |

    Le même Emmanuel Macron qui confond un clic sur son site internet avec une adhésion ? Le même Emmanuel Macron qui considère « qu’accéder aux plus hautes fonctions par l’élection est « un cursus d’un ancien temps » ?

    Reply
  2. Barjabule
    Barjabule at |

    Je serai présent au prochain rendez-vous de ce mouvement; je suis vraiment curieux de comprendre ce que les Macroniens trouvent de rafraîchissant politiquement à cet homme. Il m’apparaît au contraire comme une copie conforme des politiciens professionnels depuis 40 ans…
    Tout son travail au gouvernement n’a été que de traduire en droit français les grandes orientations de politique économique de l’Union européenne. Macron, c’est un Giscard en plus beau et plus jeune.

    Reply
  3. X
    X at |

    A lire, pour bien cerner le personnage :
    Macron, symbole de l’escroquerie d’un monde politique en perdition
    https://www.upr.fr/actualite/france/macron-symbole-de-lescroquerie-dun-monde-politique-perdition

    Reply
  4. La porte des champs
    La porte des champs at |

    Annoncer sa candidature trois jours avant le premier tour de la primaire de la droite, du centre et du centre-gauche. Cruel pour Juppé :'(

    Reply

Laisser un commentaire