Succès de la première édition du sommet international de la mobilité durable à Montréal

Les 13 au 15 juin derniers, le groupe français Michelin organisait à l’Arsenal de Montréal « Movin’On », le premier sommet international sur la mobilité durable au Canada. Le rassemblement a été un grand succès puisque 4 000 participants ont été enregistrés, parmi 31 pays représentés. Conférences, présentations de stands et de produits innovants, tels ont été les ingrédients du succès. Il est déjà prévu une prochaine édition pour 2018.

Par Cédrelle Eymard 

Movin’On, un concentré d’innovations

Avec son partenaire organisateur C2, Michelin a vu les choses en grand. 80 conférenciers, 28 ateliers, 40 start-ups présentes au Village dédié aux start-ups. Durant trois jours, il était question d’innovation et de mobilité durable de manière condensée.

Denis Coderre donne le coup d’envoi du sommet

Le rassemblement a bénéficié de quelques grands noms et pas des moindres. Jean Todt, président de la FIA, a tenu une conférence en ouverture de l’évènement, aux côtés du maire de Montréal, Denis Coderre, du Président de Michelin, Jean-Dominique Sénard et du Ministre des Transports canadien, Marc Garneau. Cela augurait un sommet de qualité.  « Michelin, leader de la mobilité durable, renouvelle totalement le grand rendez-vous mondial qui mobilise depuis 20 ans les principaux acteurs de la mobilité durable », a déclaré le Président du groupe organisateur.

PSA, Michelin, HSBC, Nova Bus, Orange, BMW, BNP Paribas, Air France KLM, ENGIE, difficile d’énumérer tous les grands groupes en présence, français pour nombre d’entre eux. Entre la réduction des émissions des gaz comme le CO2, les difficultés de l’obsolescence programmée, l’intelligence artificielle, le transport vert, l’urbanisme durable, des dizaines de sujets ont été abordés, réfléchis, traités en conférences. Et si demain était durable et intelligent ?

Le GeeBee, véhicule électrique hybride, inventé par un breton du Québec, en démonstration à Movin’ On

L’écologie n’est plus secondaire

Si Michelin présentait son pneu du futur, entièrement recyclable, fabriqué à 100% de déchets, pneu intelligent et adaptable aux saisons, le groupe n’était pas le seul à créer durablement.

Quelques exemples parmi les dizaines qui ont été présentés lors du sommet, le Geebee, vélo électrique français, créé par Jean-Luc Le Nevannau, pour lequel le public a démontré un certain engouement, il était possible de l’essayer sur une piste cyclable en extérieur créée pour l’occasion ; mais aussi le skate-board électrique, présenté dans le village des start-up, ou encore les voitures électriques et hybrides découvertes sur la zone Ride&Drive.

Catherine Feuillet, au sommet Movin’ On

« Ce qui est beau, a déclaré Catherine Feuillet, Consule Générale de France à Montréal, présente lors de l’évènement, c’est l’émulation autour de l’innovation, du pouvoir de l’imagination et de la création qui n’a aucune limite ». Effectivement, ce type de grand rassemblement donne une impulsion à ce qui apparaît et qui est de plus en plus admis, l’écologie n’est pas secondaire. L’alternative est essentielle pour la planète. Si les grands groupes initient une marche vers une économie et une production vertes, durables et intelligentes, une direction peut être développée globalement et mondialement.

La prochaine édition de Movin’On, déjà annoncée par le Président de Michelin, montre une intention de prolonger cette impulsion et de tenir cet engagement durablement.

Entrevue avec Catherine Feuillet, Consule générale de France à Montréal:

(crédit photo: Cédrelle Eymard et Nathalie Simon-Clerc)

Laisser un commentaire