Michel Gaudart de Soulages : de l’expérience au service des Français

Par Margaud Castadère-Ayçoberry

Tête de liste union UMP-UFE à Québec, Michel Gaudart de Soulages désire « représenter et défendre » ses compatriotes établis dans la 3e circonscription de Québec. À travers le mandat de conseiller consulaire, son souhait est d’apporter des « réponses concrètes » aux Français.

Michel Gaudart de Soulages met de l’avant son expérience pour mener à bien le rôle de conseiller consulaire. En tant que représentant du député d’Amérique du Nord, Frédéric Lefebvre, à Québec, le tête de liste union UMP-UFE est sollicité par de nombreux Français. « Je gère une dizaine de dossiers par mois. Les demandes sont envoyées au député qui me les renvoie pour la région de Québec », explique-t-il. Cette expérience lui permet de rendre service à la communauté française : « Je m’occupe de tous les Français », insiste-t-il.

Le représentant UMP pour la circonscription de Québec souhaite poursuivre cet investissement à travers le mandat de conseiller consulaire : « Pour moi, il s’agit de continuer ce qu’on fait actuellement », résume-t-il. Et il compte se servir de son expérience, de sa maîtrise des rouages administratifs et des liens associatifs pour aider les Français établis au Québec. « Quand je suis arrivé, il y a des Québécois qui m’ont aidé. Maintenant, j’ai envie de renvoyer l’ascenseur », conte-t-il.

Une liste représentative

Michel Gaudart de Soulages est fier de présenter une liste représentative de la communauté française installée au Québec. « Nous avons préparé une liste qui représente les Français de Québec, tant au niveau des âges qu’au niveau des professions », explique-t-il.

Le tête de liste union UMP-UFE insiste sur le fait d’être « les seuls à avoir l’investiture de l’UMP et le soutien de l’Union des Français de l’étranger, qui est la plus ancienne et la plus grande association française à l’étranger ».

Ne pas être isolé

Dans les principaux chantiers que M. de Soulages veut mener à bien, l’équivalence de diplôme prend une place prioritaire. « Nous souhaitons faire reconnaître l’équivalence de diplômes auprès de certains ordres professionnels, comme dans le domaine médical, afin que les Français qui s’installent au Québec puissent exercer leur métier sans difficulté », déclare-t-il. « Parfois, même quand l’équivalence est reconnue, il subsiste des problèmes dans la pratique. Il faut attirer l’attention des politiques sur ces sujets », ajoute-t-il.

Pour Michel Gaudart de Soulages, un des principaux objectifs est de « faire rentrer les Français dans le tissu social et économique du pays ». L’intégration est essentielle pour le tête de liste union UMP-UFE : « je suis passé par là. Je comprends les revendications de mes compatriotes », conclut-il.

2 Réponses

  1. Laisné
    Laisné at |

    Peut-être pourriez-vous nous aider à découvrir les autres candidats des autres listes, tels Yves Saliba, Ginette Maupu etc… qui ont le mérite d’être sur le terrain, à aider les nouveaux arrivants français en les guidant à travers les méandres de l’administration québécoise et en préparant, entre autre, les plus entreprenants dans l’accomplissement de leurs projets. Voilà des Français utiles qui ne sont pas des moutons de Panurge.

    Reply
    1. Nathalie Simon-Clerc
      Nathalie Simon-Clerc at |

      Je vous invite à lire l’Outarde libérée du 21 avril pour Yves Saliba, et l’article du 2 mai pour Jérôme Spaggiari, nous couvrons tous les candidats

      Reply

Laisser un commentaire