Meilleure ville étudiante mondiale: Montréal devance toujours Paris mais perd trois places

Le classement QS Best Student Cities 2018, publié la semaine dernière, place Montréal à la 4ème place des villes ou il fait bon étudier. Paris, doublée l’année dernière par la métropole québécoise, est toujours derrière en cinquième position. Ce classement a été établi d’après l’avis de 50 000 étudiants à travers le monde.

Par Nathalie Simon-Clerc

« Montréal, c’est plus qu’une expérience universitaire. C’est une expérience de vie! », a déclaré M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. « Les étudiants peuvent non seulement étudier au sein des meilleurs établissements universitaires et bénéficier d’un pouvoir d’achat élevé, mais ils peuvent également profiter d’un environnement unique, axé sur les arts, la culture, la convivialité et la diversité. »

Si le patron de Montréal International se réjouit, c’est précisément parce que le gouvernement du Québec a confié à l’organisme sans but lucratif un nouveau mandat d’attraction des étudiants internationaux dans le Grand Montréal, en concertation et en complémentarité avec les établissements d’enseignement supérieur. Ce nouveau mandat vient s’ajouter aux activités de promotion déjà en cours avec le projet Je choisis Montréal, en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, visant à inciter les 33 000 étudiants internationaux de la région métropolitaine à transformer leur projet d’études en projet de vie.

Montréal et Paris descendent du podium

Pourtant, Montréal perd sa place de champion obtenue l’année dernière. La métropole du Québec est devancée par Londres, Tokyo et Melbourne qui occupent le podium. Néanmoins, Montréal reste la première place convoitée par les étudiants en Amérique du Nord. Aucune ville américaine n’est classée dans le Top 10. L’aspect multiculturel et multilingue séduisent toujours, ce qui réjouit M. Bolduc, alors que le Québec a un besoin criant de main-d’oeuvre. « Les étudiants internationaux constituent un bassin de main-d’œuvre stratégique pour soutenir l’essor de l’économie du savoir dans la métropole. Nous voulons les encourager à choisir Montréal pour poursuivre leurs études universitaires et y faire carrière », a ajouté M. Bolduc.

Même dégringolade pour Paris, qui passe de la deuxième à la cinquième place en 2018. Paris se maintient néanmoins dans le haut du classement grâce à ses universités prestigieuses au plan international, qui ont formé et forment des élites recherchés par les employeurs internationaux. Les étudiants interrogés soulignent également « les magnifiques monuments, l’histoire et la culture » tandis que d’autres notent « la vie nocturne incroyable ». Paris a occupé la première place de ce classement durant quatre ans consécutifs jusqu’en 2017, détrônée par Montréal.

Montréal, la meilleure expérience étudiante

QS, qui a interrogé 50 000 étudiants, classe les 100 meilleures villes du monde sur les 489 villes universitaires à l’étude en fonction de six critères, chacun mesurant un aspect différent des préoccupations des futurs étudiants : l’expérience étudiante, le bassin d’étudiants, le classement de ses universités, la désirabilité, l’activité des employeurs, ainsi que le coût de la vie et des études.

Montréal se classe 1re, du point de vue de l’expérience étudiante, car elle offre la meilleure expérience universitaire au monde et donne envie aux étudiants d’y rester après leur graduation.

 

Laisser un commentaire