« Un mauvais geste » selon Robert Del Picchia

Le sénateur des Français de l’étranger, Robert Del Picchia, a qualifié de « mauvais geste » la décision de Nicolas Sarkozy et du bureau politique des Républicains, de ne pas donner suite à la possibilité du vote par internet pour les Français de l’étranger, lors des primaires de la droite.

Le sénateur estime que « C’est un mauvais geste à un double égard : juridique et politique. »

Il appuie son argumentation sur l’aspect juridique : « Juridiquement, il est infondé. L’égalité devant la loi n’implique naturellement pas que la loi soit exactement la même pour tous et qu’une norme ne peut être édictée que pour tous les Français. » Politique, il estime que cette décision « s’avérerait probablement contreproductif en mai 2017 ».

De son côté, Nicolas Sarkozy a écrit aux militants des Républicains hier pour justifier sa décision. Il promet cependant d’examiner les cas particuliers, et notamment les pays dont les autorités interdisent des scrutins étrangers sur leur sol.

 

 

Laisser un commentaire