Marine Le Pen à Montréal : Francophonie et Français de l’étranger en ligne de mire

Elle est arrivée à la surprise générale, prenant tout le monde de cours, le 18 mars dernier. Marine Le Pen a débarqué à Montréal pour une semaine bien chargée, entre célébration de la francophonie et mise en ordre de marche de ses troupes pour les prochaines échéances électorales. Si les « politiques » l’ont boudée, elle a monopolisé les médias québécois durant plusieurs jours.

La présidente du Front National a dû modifier son emploi du temps à plusieurs reprises, au rythme des annulations de conférences de presse ou de rendez-vous, et pour échapper aux manifestations d’opposants hostiles. Elle a fait le plein de militants et sympathisants français, lors d’une réunion organisée lundi soir à la Station des Sports du Village, par le nouveau responsable de la 1ère circonscription d’Amérique du nord, Denis Franceskin, un Français de New-York.

Fiscalité, prestations sociales, suppression de la binationalité ou multinationalité,… la candidate à la présidence de la République a commencé à dessiner les contours de la relation qu’elle souhaite entretenir avec les Français de l’étranger. D’ailleurs, elle reconnait un défaut d’organisation de son parti, qui ne compte que trois conseillers consulaires dans le monde, mais annonce que le Front National présentera désormais des candidats à toutes les élections, élections consulaires comprises.

Arrivée en tant que membre de la délégation de la Commission du commerce international du Parlement européen, Marine Le Pen s’est livrée à un plaidoyer sur la francophonie à Québec, le 20 mars, lors de la journée internationale de la francophonie. Elle dénonce une relation franco-québécoise en recul, en veut pour preuve le triplement des frais de scolarité des étudiants français, et plaide pour une francophonie plus moderne, au coeur des relations entre la France et le Québec. Elle a d’ailleurs reçu une délégation de quatre étudiants péquistes (Parti Québécois), et a trouvé des similitudes entre son action et celle du parti souverainiste, jetant le trouble au sein du parti de Pierre-Karl Péladeau.

(crédit photo de Une : Toma Iczkovits)

Une entrevue exclusive de Marine Le Pen à l’Outarde Libérée :

À voir en fin de semaine, l’entrevue intégrale avec Marine Le Pen, en exclusivité pour l’Outarde Libérée, sur notre chaîne YouTube

Laisser un commentaire