Marche pour le climat : énorme vague humaine

Photos à Montréal : Romain Lambic ; photos à Québec : Nathalie Simon-Clerc

À Montréal, Québec et partout ailleurs au Canada, c’est une véritable marée humaine qui a déferlé dans les rues ce vendredi 27 septembre, lors de la Marche pour le climat. Rien que dans la métropole québécoise, près d’un demi-million de personnes ont répondu à l’appel – un bon nombre d’entre eux se sont avérés très créatifs sur leurs pancartes. Le cortège montréalais était mené par Greta Thunberg. La jeune militante suédoise était il y a quelques jours à la tribune de l’ONU, à New-York, elle a également notamment porté plainte avec d’autres jeunes activistes contre la France, l’Allemagne, la Turquie, le Brésil et l’Argentine pour inaction climatique. Peu avant la marche, elle a échangé quelques mots avec Justin Trudeau. Ce dernier, candidat sortant aux élections fédérales du 21 octobre, a notamment promis de planter deux milliards d’arbres d’ici à 2030 et d’engager trois milliards de dollars pour protéger des terres humides et des zones côtières – programme qui serait financé par les profits générés par le pipeline Trans Mountain, qui a entaché le bilan environnemental de Justin Trudeau. Parmi les autres candidats aux fédérales, Elisabeth May, tête d’affiche du Parti Vert, et Yves-François Blanchet du Bloc Québécois étaient présents à Montréal. Le candidat du Nouveau Parti Démocratique, Jagmeet Singh, a pris part à la marche de Victoria (Colombie-Britannique). Le conservateur Andrew Scheer faisait quant à lui campagne près de Vancouver, laissant des membres de son parti le représenter dans différentes marches canadiennes.

Laisser un commentaire