La majorité silencieuse oubliée : c’est elle qui fait la richesse de la France !

À l’heure où la France traverse une crise majeure, à l’heure où notre pays se gâche alors qu’il y a tant de richesses, de valeurs trop souvent occultées, à l’heure où la culture de la haine et de la violence s’étend, si l’on portait une attention plus grande et plus citoyenne à cette majorité silencieuse?

Par Émmanuel Marcilhacy

Partir de ce qui nous est commun pour s’enrichir de nos différences au lieu d’essayer de trouver une unité dans ce qui nous sépare pourrait être une autre façon de penser, une autre façon d’agir et ainsi participer pleinement à l’élaboration d’un pays en pleine mutation.

Car c’est cette majorité silencieuse qui fait la richesse de la France! Oui il existe des patrons peu scrupuleux,  mais combien sont-ils à vouloir la pérennité de leur entreprise et par la même sont conscients de la valeur apportée par leurs salariés? Car ces PME, ces TPE, ces artisans, ces commerçants, ces travailleurs autonomes, ces agriculteurs sont le tissu économique de notre pays.

Oui il existe des travailleurs qui préfèrent les idéologies, les confrontations, la haine de celui qui réussit, mais combien sont-ils à vouloir négocier par des consensus, à développer un sentiment d’appartenance, à donner le meilleur d’eux-mêmes dans l’entreprise dans laquelle ils œuvrent?

Oui il existe des fanatiques religieux, politiques ou autres, mais combien sont-ils à vouloir vivre leur foi, leurs convictions dans le respect de celle des autres.

Oui il existe des policiers et gendarmes qui outrepassent l’autorité qui leur a été déléguée, mais combien sont-ils pour défendre avec respect, fidélité et engagement les valeurs de la République et les concitoyens que nous sommes.

Oui, il existe des gens qui se servent de l’être humain pour défendre des idéologies, mais combien sont-ils à vouloir se servir des idées pour améliorer la vie de chacun d’entre nous?

Alors c’est à tous ces « combien » qu’il faudrait s’adresser aujourd’hui! Ce sont eux qu’il faudrait écouter, ce sont eux dont il faudrait s’inspirer pour construire la France de demain. Ce sont eux qui jour après jour contribuent à l’avancée de notre pays. Ce sont eux qui quotidiennement essaient de contribuer à construire notre tissu économique, social et culturel. Ce sont eux qui au lieu de se battre contre, agissent pour bâtir!

Alors notre nation pourrait enfin réaliser cette mutation dont elle a tant besoin et créer ainsi les contours d’une république humaniste, sociale et libérale car je crois profondément que… C’est cela la France!

(crédit photo : Damien Roué)

Une réponse

  1. TISSERAND Marc
    TISSERAND Marc at |

    Oui la France a besoin de changements, mais ces changements doivent-ils se faire sur le dos des ouvriers, des employés, des fonctionnaires?
    Après 30 années de syndicalisme militant en France, je constate que rien n’a changé.Les castes sociales sont toujours omniprésentes.Jadis il y avait: la noblesse, le clergé, et le tiers état.Depuis l’après République de 1789 le Peuple, les Bourgeois, et le Patronat les ont remplacé,et malheur à celui qui essaye de changer de caste.Alors comment voulez-vous réformer la France avec des partis politiques qui cachent derrière leur bannière(socialistes,républicains,centristes) de farouches opposants à la pertes de leurs petits avantages?
    Leur combat commun est le retrait des acquis sociaux obtenus après de longues luttes syndicales, parfois sanglantes,lors du Front Populaire,de Mai 68 ou des deux années du programme commun de la gauche.
    Les français sont perdus, ils ne croient plus en rien, même pas en leurs syndicats, et renouent avec les pages sombres de l’histoire de France.
    L’histoire est un éternel recommencement et nous rattrape inévitablement un jour ou l’autre.

    Reply

Laisser un commentaire