La maison Christofle ouvre sa première boutique à Montréal

La maison Christofle, symbole de luxe, de raffinement et d’élégance française a ouvert ses portes depuis le 12 décembre 2016 à Montréal.

Par Sylvie Colombier, designer, collaboration spéciale

Les métiers d’art en France sont l’héritage de nombreux savoir-faire traditionnels transmis de génération en génération depuis des siècles. Ils représentent à l’international l’excellence du patrimoine culturel français. Soucieuse de faire valoir le savoir-faire ancestral de sa maison, Christofle ne cesse d’innover et de créer en tenant compte des nouvelles tendances de la mode art-déco.

La maison Christofle naît en 1830 et dès la fin du XIXe siècle, elle produit des objets en métal argenté égalant la beauté et le faste de l’argent massif.  En effet, la maîtrise parfaite du procédé d’argenture et de dorure par électrolyse est développé par Charles Christofle en 1842 et il fut le premier orfèvre en France à développer et perfectionner les brevets d’argenture et de dorure par électrolyse. 

Les Québécois aiment et apprécient le travail de ces métiers si précieux et depuis peu, peuvent se rendre à la première boutique Christofle de Montréal. Cet homme près de la retraite avoue qu’il vient à chaque pause-dîner « se remplir les yeux » afin de choisir son prochain présent. Ce jeune couple trentenaire cherche un cadeau de naissance et sont certains que le choix conseillé sera très apprécié. Quant à cette femme carriériste, elle nous laisse entendre que faire le tour de la boutique « la délasse de sa dure journée » et la beauté des articles lui fait du bien. 

Les amoureux de l’art de vivre « à la française » pourront se retrouver au 2015 rue de la Montagne à Montréal dans un petit musée d’orfèvrerie et de Haute Orfèvrerie* : en plus des traditionnels choix de cadeaux en Art de la table ou bien en décoration, d’une collection de bijoux haute en originalité et des commandes spéciales créées sur mesure par les maîtres orfèvres de chez Christofle, une pièce créée en 1880 par Albert Ernest Carrier-Belleuse est exposée. Cette cafetière en métal argenté et limitée à 500 exemplaires a demandé 49 heures de travail dans les ateliers de Haute Orfèvrerie.  Elle remporta la médaille d’or lors de sa présentation à l’Exposition des Arts du Métal à Paris en 1880. Elle est depuis reproduite en édition exceptionnelle.

 *Haute Orfèvrerie: fabrication entièrement réalisée à la main suivant des techniques traditionnelles. Les pièces sont uniques et numérotées. 

La maison Christofle de Montréal: boutique.christofle.com/403433-boutique-christofle-montreal

(crédit photo: Maison Christofle)

Laisser un commentaire