L’Union Française célèbre la francophonie en musique et poésie

Jeudi soir se tenait à l’Union Française une soirée spéciale pour célébrer la journée internationale de la Francophonie. Slam, contes, chants bretons et bonne humeur étaient au rendez-vous de cette soirée jeune et festive.

« Simple, sans prétention mais avec un bon move et une touche franco-française » : les mots choisis de l’organisatrice, Amel Belhouit, imagent bien l’événement qui avait lieu jeudi soir au 429 rue viger, dans les locaux de l’Union Française.  Slameurs, conteurs, musiciens et chanteurs étaient réunis au bar de l’association pour offrir à un public jeune et enthousiaste un spectacle en l’honneur de la langue de Molière.

En pleine semaine de la Francophonie et à la même date que la journée internationale de la Francophonie (le 20 mars), « l’idée était de profiter de ces deux occasions pour proposer un rendez-vous francophone à l’Union française », explique Amel Belhouit. La jeune femme, en charge d’une mission sociale au sein de l’association à Montréal, s’attache depuis son arrivée, en juin 2013, à organiser régulièrement et bénévolement des événements pour les jeunes français sur des thèmes variés. « Ce n’est pas facile de réunir les français, encore moins les jeunes ! » nous confie-t’elle.

Ce soir-là pourtant, la salle était comble. Adrien Gaudon, Miss Claudia et Pepper Lil’s  ont susurré leur douce poésie aux oreilles d’un auditoire conquis, avant de laisser place aux siffleurs de nuit, qui ont, le temps de quelques chants et légendes d’Armorique, ramener la Bretagne à Montréal. Enfin l’association d’improvisation théâtrale Rocambolesque est venue apporter la touche québécoise nécessaire pour conclure en beauté cette soirée en l’honneur de la francophonie.

 

Brigitte Sauvage : « Le français, c’est ce qui nous unit tous »

Parmi les spectateurs venus acclamer les artistes, Brigitte Sauvage, candidate de gauche aux élections consulaires mais également administratrice à l’Union française, n’a pas caché son enthousiasme : « J’adore ce genre de soirée, voir tous ces jeunes qui circulent ». Accompagnée de plusieurs membres du Parti socialiste, elle précise cependant, quant à sa présence pour faire campagne : « En tant qu’administratrice, on peut s’attendre à ce que je sois là ! Il y a une vie avant la campagne et il y a une vie après la campagne ». Ravie de l’initiative, Brigitte Sauvage a relevé l’importance de fêter la francophonie : « Le français c’est ce qui nous unit tous ».

Et ce type d’événement ne sera pas le dernier assure Amel Belhouit. Le prochain rendez-vous sera pop folk et se tiendra en mai, toujours dans le bar historique de l’Union Française.

(crédit photo : Rozenn Nicolle)

 

Laisser un commentaire