Louis-José Houde : un spectacle déjanté à Paris séduit Français et Québécois

Par Jade St-Laurent
Collaboration spéciale (Paris)
www.cheznoscousins.com

Le débit de parole à la Speedy Gonzales de l’humoriste québécois Louis-José Houde a remporté un franc succès auprès des Français qui ont assisté le 23 avril dernier à guichet fermé à la première représentation d’une série de spectacles à Paris. Cette année encore sur les planches du théâtre Le Point Virgule, Louis-José Houde revient en force et présente un spectacle toujours aussi drôle, allumé et énergique.

Contrairement à d’autres humoristes et artistes québécois qui ont tendance à ajuster leur accent pour les Français, notamment Stéphane Rousseau, Garou ou Anthony Kavanagh, Louis-José Houde reste fidèle à ses racines et ne change ni son accent, ni son débit de parole !

Tout pour séduire les Québécois et Français
Son authenticité et le style du spectacle ont tout pour plaire ! Les Québécois à Paris seront heureux d’apprendre que la salle de spectacle n’est composée que d’une centaine de places. C’est donc l’occasion de voir Louis-José Houde dans une salle à taille humaine, où tous les spectateurs ne sont qu’à quelques rangées de l’humoriste. Les Français pour leur part, seront séduits par ses comparaisons bien réelles entre la France et le Québec. Pendant trente minutes, il compare les rires des Français avec ceux des Québécois et il explique les dangers bien réels de traverser les rues à Paris, à cause des feux piétons quasiment identiques pour le « GO » que pour « l’Arrêt ». Louis-José nous entraine ensuite dans l’ironie des expressions françaises, avec des J’me casse et des Tu m’casses les couilles, où il trouve hilarant le fait que cette dernière expression soit employée par des femmes !

L’humoriste partage avec les spectateurs ses mésaventures françaises vécues grâce aux précieux « conseils » de ses amis parisiens, notamment celui où une amie parisienne l’a convaincu de faire une croisière en bateau-mouche sur la Seine. Quelle fausse bonne idée ! En plus de perdre 13 €, il était en plein milieu d’une horde de touristes américains qui criaient à tue-tête pendant toute la durée de la croisière « Is this the Louvre ? » lorsqu’ils passaient devant des bâtiments le long de la Seine. Ses aventures parisiennes coulent à flots : odeurs nauséabondes, rassemblements populaires dans la rue pour prendre l’apéro, et sans oublier le mauvais service des serveurs parisiens !

Louis-José Houde nous fait remonter le temps pour revivre notre enfance en traversant les époques des divers progrès technologiques : walkman, cassette, CD player, les bruits étranges de la première connexion Internet, les téléphones fixes dans la maison familiale,… la liste est longue, et tout aussi délirante !

Un spectacle authentique
L’humoriste termine son spectacle en redonnant espoir à tous les couples qui battent de l’aile. Il démontre sous forme d’une liste exhaustive d’exemples très cocasses qu’il y a toujours de l’amour caché ! Il nous fait comprendre que si par exemple tu regardes ton/ta conjoint(e) dormir ou que tu magasines (fais du shopping) pour acheter des rideaux avec lui/elle et que tu t’amuses, c’est que tu l’aimes !

Même si environ un tiers de la salle était composé de Québécois, le volume des éclats de rire des spectateurs laisse croire que le débit rapide de Louis-José Houde n’a pas empêché les Français de comprendre ses blagues et de trouver le spectacle tout simplement formidable.

Les Québécois présents ont eux aussi raffolé du spectacle. C’est notamment le cas de Roxane Laberge, une Québécoise installée à Paris depuis 2012, qui a vu Louis-José Houde en spectacle au Québec et confirme que c’est un spectacle à son image : « C’était le Louis-José qui parle vite et qui a gardé son accent ! Il a passé ses classiques, mais des nouveaux trucs aussi ». Comme beaucoup d’autres Québécois présents, Roxanne était agréablement surprise de pouvoir assister à un spectacle dans une salle aussi intime, où Louis-José était presque à portée de main, chose impensable pour un spectacle au Québec.

Les prochaines représentations auront lieu les 29 et 30 avril et le 1, 2 et 3 mai au théâtre Le Point Virgule (7 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris).

Réservation des billets en ligne

(crédit photo : Jean-Marc Dumontet Production)

Laisser un commentaire