Les Rosés de Provence s’invitent à Montréal

Par Charlotte Lopez

C’est sur La terrasse du Lac au Parc Jean Drapeau à Montréal que les Rosés de Provence ont accueilli pour leur première édition au Québec, 200 personnes mercredi 6 août dernier en soirée. Un barbecue urbain, une dégustation de six rosés, et un concert privé en acoustique du chanteur québécois Vincent Vallières accompagnaient un beau coucher de soleil.

Organisé par le groupe marketing international alimentaire, vin et art de vivre Sopexa, cette soirée mettait à l’honneur les rosés de Provence qui représentent, selon la responsable marketing et communication export des Vins de Provence Valérie Lelong, 95% de la production des vins de Provence. Cette dernière souligne également que 90% de la production des rosés sont destinés à l’exportation, voilà pourquoi les invités ne goûtaient essentiellement que cette sorte de vin ce soir-là.

« Le Canada est notre cinquième marché au niveau mondial et le Québec est notre premier marché dans le pays, déclare Madame Lelong. Les Québécois ont une très bonne connaissance des vins de Provence, contrairement aux Canadiens du reste du Canada. »

Faire découvrir et redécouvrir des rosés tel que Pétale de Rose ou encore Whispering Angel aux amateurs de vin québécois était le but de cette soirée conviviale au bord de l’eau. Les invités avaient eu la chance de gagner au jeu-concours réalisé par la SAQ via Facebook, il y a quelques semaines. « Je connais déjà Pétale de Rose car c’est celui que je choisis à chaque soirée où je vais. Aujourd’hui cela va me permettre de connaître d’autres rosés de Provence, et je pourrai en faire profiter mes amis par la suite. C’est une bonne soirée en perspective ! », lance un invité, Patrick Langevin.

le Québec est notre premier marché dans le pays

« J’adore le rosé, je ne bois que des rosés de Provence donc je suis très content d’avoir gagné ce concours, je vais pouvoir en découvrir davantage, déclare Philippe Turcotte, invité à la soirée. Je suis content que Vincent Vallières soit également là ce soir, on appelle ça joindre l’utile à l’agréable ! »

En plus d’une dégustation des vins, un barbecue et des desserts étaient servis afin de faire découvrir aux invités que le rosé peut se boire accompagné de plusieurs types d’aliments, gastronomiques ou pas. En effet, Madame Lelong précise qu’il ne faut pas oublier que ce vin peut être servi autant au moment de l’apéritif, qu’au repas ou en dessert, comme les invités ont pu le constater tout au long de leur soirée.

Notre album photos (crédit : Rozenn Nicolle)

[Not a valid template]

 

Laisser un commentaire