Les montres LIP changent de bras

Montréal, le 25 janvier – L’entrepreneur franco-canadien, Jean-Claude Sensemat, propriétaire des célèbres montres LIP, vient de céder la marque à Jean-Luc Bernerd, déjà exploitant de la licence. C’est en 1990 que M. Sensemat avait acquis la montre française auprès du tribunal de Besançon, devant Cartier qui convoitait aussi la marque.

Pour redorer le blason de la célèbre montre, l’entrepreneur franco-canadien avait fait rééditer les modèles cultes de LIP, notamment celle portée par le Général de Gaulle, le modèle T18 que le Gouvernement français avait offert à Winston Churchill ou encore faire élaborer la montre Jean Mermoz depuis l’horloge de bord LIP de l’avion le Laté 300 appelé Croix du Sud. Il s’est également associé au Figaro et à l’Obs pour offrir la montre française avec chaque abonnement.

« Pour moi, cette montre ne pouvait qu’être Made in France, d’ailleurs dès 1992 nous l’avons fait fabriquer avec d’autres modèles en Franche-Comté et dans le Haut-Doubs. De plus, nous avons collaboré avec Jacques Braconier, technicien connu et reconnu dans cette région horlogère, pour pouvoir y faire fabriquer de nombreux modèles LIP », a déclaré Jean-Claude Sensemat.

 

Laisser un commentaire