Les Journées des plantes originales : une inspiration française au Québec

Près de 1000 personnes sont venues découvrir une exposition de fleurs étranges, dans les jardins Michel Corbeil de St-Eustache, le week-end dernier. Le soleil était au rendez-vous, une manière somme toute parfaite, de fêter le retour du printemps sur le Québec.
 
« C’est sûr que c’est beaucoup de travail d’organiser ce type d’évènement. Je m’y prépare dès l’hiver », raconte Jonathan Alsberghe, le créateur de l’évènement « Les Journées des plantes originales« . Ce jeune français de 30 ans, installé au Québec depuis 5 ans, a la passion des végétaux dans les veines. Fort de son expérience en France, il a un jour eu l’idée de réunir des horticulteurs québécois, triés sur le volet, afin de leur donner l’occasion de présenter leurs collections botaniques. Ces deux journées sont ponctuées de conférences et d’ateliers. « Le monde horticole, c’est une grande famille et je pense que tout le monde s’enrichit », dit Jonathan Alsberghe.
Pour cette 4e édition, neuf exposants ont répondu présent, autour du thème de cette année : les fleurs étranges. Par exemple, Herbes en folie des serres de la Vallée est venu présenter des collections d’aromatiques savoureuses ou bien encore la Société Québécoise du Dalhia, dont les visiteurs ont eu le privilège de découvrir le premier dahlia québécois certifié par l’American Dahlia Society.
Albert Mondor, l’un des plus célèbres jardiniers du Québec était le porte-parole de l’évènement. Il estime que bien que le secteur de l’horticulture est récent au Québec (comparativement à l’Europe). Le monde de la main verte ne s’est jamais autant bien porté. Il indique que selon Statistiques Canada, il ne s’est jamais vendu autant de végétaux qu’en ce moment.
Quant à Jonathan Alsberghe, il fourmille de projets dont celui de faire découvrir des plantes arctiques aux Québécois.
Un reportage de Johan Demarle :

(crédit photo : Journée des Plantes originales – Facebook)

Laisser un commentaire