Les Essentiels du Québec, un coffret prêt-à-offrir pour raconter la belle province

Quel Français du Québec ne s’est jamais torturé les méninges pour trouver le cadeau original à rapporter en France? Confrontée à cette situation, Stéphanie Lescure a créé le coffret prêt-à-offrir « Les Essentiels du Québec », pour raconter la belle province en quatre produits.

« J’avais envie de quelque chose qui ressemble au Québec », explique Stéphanie Lescure. Cette quadragénaire française, qui vit a Montréal depuis deux ans, vient de lancer ses mille premiers coffrets-cadeau sur le marché québécois. « Les Essentiels du Québec » est un concentré de la belle province : bois rond, fleur de lys et caribou sur le coffret, sirop d’érable, tartinades de bleuets, de canneberges et beurre de pommes à l’intérieur. « Quand on l’offre, on peut commencer à raconter notre expérience québécoise », poursuit la chef d’entreprise.

Habituée des voyages, fille d’expatriés, Stéphanie Lescure a conçu son coffret pour qu’il puisse être glissé dans un bagage à main et être accepté par la douane. Les contenants sont inférieurs à 100 ml.

Une aventure humaine

essentiel_2
crédit : Les Essentiels du Québec

Dès le début de son projet, il y a presque un  an, Stéphanie Lescure avait une idée précise de son produit. « Je voulais qu’on puisse être fier du Québec », justifie-t-elle. Refusant des produits de la grande distribution, elle privilégie la qualité et se tourne vers une érablière à côté de Québec, et un producteur de confitures du côté de Sherbrooke. « Ce sont de belles rencontres, on s’est choisis mutuellement », ajoute Mme Lescure. Mais son aventure humaine se poursuit avec les opérations d’assemblage du coffret. Elle fait confiance aux Distributions l’Escalier, organisme d’insertion pour de jeunes adultes éloignés du marché du travail. « Cette démarche me plaît », avoue-t-elle. L’entreprise n’avait jamais fait d’assemblage de boîtes, mais les 1000 premiers coffrets ont été réalisés en une journée.

l

Partager nos expériences

Contrôleur de gestion pendant 17 ans chez Orange, Stéphanie Lescure qui adorait travailler en équipe, se retrouve confrontée à la solitude du chef d’entreprise. Qu’à cela ne tienne! Avec cinq amies qui créent ou développent des projets, elle invente le « co-working ». L’équipe se retrouve chez l’une ou chez l’autre, et partage ses compétences en tableur, réseaux sociaux ou construction de site internet, mais aussi le café du matin, et l’inévitable tour de table hebdomadaire. « Ça m’a permis de réussir », reconnaît Mme Lescure, qui avait également envie de sortir de chez elle. L’expérience est concluante, puisque la petite équipe va s’installer dans des bureaux à la rentrée de septembre.

Trois vecteurs de distribution

Aujourd’hui, Stéphanie Lescure s’attaque à la distribution de son coffret prêt-à-offrir. Si les boutiques de l’aéroport de Montréal sont des cibles privilégiées, elle veut également distribuer son produit dans les lieux touristiques, dans les hôtels, mais aussi dans les entreprises tournées vers l’export, et qui veulent faire un cadeau à leurs visiteurs. Actuellement, le coffret est en vente sur le site internet, et chez Kokoon, une boutique à Outremont. « J’ai besoin de confronter mon produit à mes différentes cibles avant d’envisager le développement de l’entreprise », explique Stéphanie Lescure. Pourtant, elle imagine déjà une déclinaison des « Essentiels » ailleurs dans le monde.

Il faut dire que cette fille de Français expatriés, qui a déjà déménagé 23 fois et vécu sur plusieurs continents, est dans sa « zone de confort » à l’étranger.

« Mon pays c’est la France, mais je me sens aussi chez moi quand je suis ailleurs », conclut-elle.

Coffret en vente au prix de 27$ sur le site : www.souveniressentiel.com ou chez Kokoon

Une réponse

  1. Sautereau du Part
    Sautereau du Part at |

    Idée et actions trés intéressantes mais il y aurait moyen d’aller plus loin avec des produits alliant le gout, la culture et l’émotion car c’est de cela qu’il s’agit quand on parle du Québec.

    Patrice Sautereau du Part
    Président des confréries de l’Outaouais
    819 441 3064

    Reply

Laisser un commentaire